Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Journée africaine du paludisme : Vibrant plaidoyer pour l’accès aux médicaments efficaces à tous - 28/04/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les couches vulnérables paient un lourd tribut au paludisme. Les conséquences peuvent être atténuées à la condition que les personnes aux revenus faibles aient accès aux médicaments, à l’image des personnes riches. C’est tout le sens du vibrant plaidoyer du ministre de la Santé et du représentant de l’Oms pour l’Afrique de l’Ouest pour l’accès aux médicaments à tous lors de la Journée africaine du paludisme célébrée mardi dernier à Linguère.

La commune de Linguère a vécu dans la matinée de mardi dernier au rythme d’une intense campagne de sensibilisation. Aux environs de onze heures, les communicateurs traditionnels se succèdent au micro soit pour parler des manifestations, des conséquences de la maladie, soit pour décliner les méthodes de prévention. Ils veulent dans leur communication que les populations jouent aussi leur rôle dans cette croisade. Car ce combat ne peut pas être gagné sans l’implication des populations. D’ailleurs le thème de cette journée " Ensemble, passons à l’action " inscrit sur les banderoles ou sur les tenues portées par l’écrasante majorité des participants en dit long sur la nécessité d’unir les efforts dans la croisade.
" Le paludisme constitue un grand mal et un fardeau économique pour beaucoup de nos concitoyens, j’allais dire un obstacle au développement pour notre communauté. Je lance un appel aux leaders, décideurs, dirigeants d’organisation à s’engager résolument dans cette bataille ", avance le ministre de la Santé et de la Prévention médicale, Abdou Fall. D’ailleurs cette synergie des efforts a apporté des résultats concluants à Linguère.
La baisse de la mortalité liée au paludisme résulte des campagnes de sensibilisation menées par les relais sous la supervision du district sanitaire et le soutien des autorités municipales. " En décidant de choisir le district sanitaire de Linguère pour abriter la cérémonie officielle de la Journée africaine du paludisme, le Programme national de lutte contre le paludisme (Pnl) sous l’égide du ministre de la Santé et de la Prévention médicale salue et encourage ainsi l’engagement des leaders, des tradipraticiens, des élèves, des Groupements de promotion féminine et du mouvement associatif. Cette marque de reconnaissance des efforts fournis concerne aussi les acteurs de la Santé ", fait remarquer le maire de la ville, Habib Sy.

L’utilisation des Act recommandée

Les interventions de ces acteurs ont permis aux populations de changer de comportement face à cette maladie. Les statistiques montrent qu’elles se rendent de plus en plus dans le district pour faire des consultations liées au paludisme. Les consultations sont passées de 14.429 en 2004 à 16.349 en 2005.
Les orateurs ont axé leurs discours sur le nouveau remède Act (Artésunate amodiaquine). Les artistes et les chanteurs traditionnels du terroir ont interprété des chansons qui encouragent l’utilisation des Act. La comédienne Seune a montré au public les paquets Act destinés aux enfants, aux adultes et aux personnes âgées. L’artiste a vanté l’efficience de l’Act. Ce médicament, comme il a été rappelé lors de cette cérémonie, a fait reculer la maladie dans plusieurs pays d’Afrique.
" Sur les 42 pays d’endémie palustre, 33 ont adopté les associations thérapeutiques à base d’Artémisinine (Act) qui sont plus efficaces pour le traitement de paludisme, conformément aux recommandations de l’Oms ", renseigne le directeur régional de l’Organisation mondiale pour la santé (Oms) pour l’Afrique de l’Ouest, le docteur Luis Gomes Sambo.
Ceux qui ont en charge les programmes de lutte contre ce fléau se battent aujourd’hui pour l’accès à tous aux Act, afin d’atténuer la souffrance des couches vulnérables. D’où ce slogan " L’accès au traitement efficace du paludisme est un droit pour tous ".
Les spécialistes sont convaincus que l’accès à ce médicament est la voie salutaire pour sauver la vie de milliers de pauvres. " Cette année, la célébration de la Journée africaine de lutte contre le paludisme est axée sur les efforts visant à s’assurer que tous ceux qui souffrent de paludisme ont accès à un traitement efficace sans entrave. Nous devons donc dans les efforts collectifs que nous déployons pour réduire la pauvreté et progresser vers la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement, chercher à résoudre le problème de l’accès au traitement efficace du paludisme pour toutes les couches vulnérables ", dit Luis Gomes Sambo.

L’option préventive toujours encouragée

Certaines industries pharmaceutiques semblent s’inscrire dans cette dynamique. Selon le directeur régional de l’Oms pour l’Afrique, le laboratoire Novartis a annoncé qu’il produirait 100 millions de traitements à base d’Artéméther-Luméfantrine. Ce chiffre est largement au-dessus de celui de l’an dernier qui était de 30 millions.
Malgré l’engouement suscité par les Act, les autorités du département de la Santé ainsi que ceux qui conduisent des programmes de lutte ne négligent pas les méthodes préventives. Ces mesures de prévention doivent être maintenues dans les stratégies, afin de mieux barrer la route à cette maladie qui tue chaque année plus d’un million cent mille personnes par an et fait perdre aux économies nationales africaines 12 milliards de dollars par an. " Le pas important franchi en direction de la qualité de la prise en charge des cas de paludisme, par l’acquisition des Act ne doit pas nous faire oublier l’importance de la prévention dans nos stratégies de lutte contre le paludisme ", précise Abdou Fall.
C’est pour cela que le département de la Santé en collaboration avec l’Unicef et le concours du Fonds mondial va réceptionner un lot de 400.000 moustiquaires imprégnées, auxquelles s’ajouteront 200.000 autres d’ici la fin de l’année 2006.

Préservation des acquis : Les relais polyvalents toujours sur le pied de guerre

Le volet sensibilisation occupe une place de choix dans les stratégies mises en place à Linguère pour lutter contre le paludisme. Les relais polyvalents épaulent les agents dans tous les centres ou cases de Santé dans le cadre de la sensibilisation. Les techniciens de Santé reconnaissent la portée de leurs actions dans la croisade contre cette maladie qui affecte plus les populations des zones rurales.
La sensibilisation dans le département de Linguère n’est pas l’apanage des agents de la Santé. Depuis quelques années, d’autres acteurs tels que le Groupement de promotion féminine, les Asc entre autres sont entrés en action. Mais ce sont surtout les relais polyvalents qui sont les pivots dans les campagnes de sensibilisation. La quasi-totalité des centres ou cases de Santé de Linguère disposent d’une équipe de relais qui vient en appoint aux agents techniques. " Nous avons des relais presque dans tous les postes ou cases de Santé du département. Ils ont été formés. Ils mènent des campagnes de sensibilisation pour informer les populations sur les méfaits de la maladie et sur les modes de guérison ", avance le docteur Mbaye Sylla Fall.
Ces relais étendent leurs interventions dans les villages qui ne possèdent pas des infrastructures sanitaires. Conscients du rôle qu’ils ont joué, les techniciens de Santé comptent renforcer les équipes de relais pour intensifier les campagnes de sensibilisation. Les techniciens projettent de mettre sur pied une coalition. Celle-ci regrouperait les tradipraticiens, les communicateurs traditionnels, les agents de Santé, les relais et les mouvements associatifs. Si celle-ci venait à voir le jour, elle va permettre une meilleure diffusion des moyens de prévention et va favoriser le changement de comportement chez certaines populations. Surtout que les tradipraticiens ont une certaine influence dans leur milieu.

Les agents de la Santé fondent un grand espoir sur les Act

L’Act, c’est ce nouveau médicament que les techniciens recommandent plus aux personnes qui souffrent de paludisme depuis un certain temps. Les agents de la Santé le créditent d’une grande efficacité. Il a été introduit, il y a quelques mois après avoir été administré chez plusieurs sujets suivis par les agents du Programme national de lutte contre le paludisme pendant 21 jours.
" Toutes les dispositions sont prises avant l’introduction de l’Act. Nous avons obtenu de bons résultats. C’est un médicament efficace ", rassure le professeur Oumar du service de Parasitologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et par ailleurs membre du Programme national de lutte contre le paludisme. Ces résultats concluants ont poussé les techniciens de la Santé, de concert avec le ministère de la Santé, de doter tous les centres et postes de Santé de Act.
" Nous venons de faire un saut qualificatif en dotant l’ensemble des centres et postes de Santé de ces molécules pour traiter efficacement les cas de paludisme simple ", a dit le ministre de la Santé et de la Prévention médicale Abdou Fall. Le Sénégal est en train d’élaborer des stratégies pour pourvoir les cases de Santé de ces molécules. Par ailleurs, des campagnes de sensibilisation seront déclenchées à travers le pays pour encourager l’utilisation des Act.
L’Organisation mondiale de la santé Oms encourage l’emploi des Act
Toutefois, elle exhorte les chercheurs à travailler afin de rendre plus facile l’utilisation de ce médicament. " Il reste encore beaucoup de choses à faire pour mettre au point des Act faciles à administrer et d’un coût abordable. Nous appelons la communauté scientifique de la recherche-développement pour qu’elle intensifie ses efforts visant à produire des présentations d’Act d’utilisation facile et bon marché, notamment des doses fixes pour les enfants à bas âge ", a dit le directeur de l’Oms pour l’Afrique de l’Oust le docteur Luis Gomes Sambo.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !