Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le cancer du sein à Ziguinchor : cours post-universitaire pour une meilleure prise en charge - 29/01/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le cancer du sein, la physiopathologie de la douleur et la pharmacologie des antalgiques ont fait l’objet, vendredi dernier à Ziguinchor, d’un enseignement post-universitaire. C’était pour la mise à niveau du corps médical local et des étudiants de la Faculté de médecine de l’université américaine, Brighton Int’L University, sise au quartier Goumel. La Casamance, dit-on, est assez éloignée de Dakar. Elle n’est pas bien dotée en infrastructures, notamment de bibliothèques universitaires. « Ainsi, à chaque arrivée d’un professeur d’université à Ziguinchor, nous le sollicitons pour une remise à niveau dans sa spécialité. Ce qui nous permet de mieux prendre en charge nos malades », a indiqué Docteur Simon Tendeng.

C’est dans ce sens que le professeur, docteur Alfredo Dionisio Pansini, spécialiste en Pharmacologie et Master en Oncologie à l’université de Bari (Italie) a été invité à dispenser cet enseignement post-universitaire.
La prise en charge du cancer du sein se pose avec acuité en Casamance puisque les malades arrivent toujours avec un état avancé de la maladie, c’est-à-dire quand le cancer est avéré et atteint le niveau ganglionnaire. La solution à ce stade de la maladie, c’est une chirurgie palliative (l’ablation du sein), « en attendant que le mal régénère et que meurt la malade », de l’avis des spécialistes.

Selon le professeur, docteur Alfredo Dionisio Pansini, la prévention par l’autopalpation est la meilleure thérapie. Malheureusement, les femmes qui devraient la faire ne sont pas toutes outillées.

L’opération est pourtant très simple. Il est loisible à chaque femme, en se levant le matin, de palper régulièrement ses seins. Elle peut aussi les observer devant le miroir pour qu’à la moindre anomalie, son médecin prenne son cancer à son départ.

Le corps médical de Ziguinchor a souhaité un programme de sensibilisation et d’information des populations, en vue d’une meilleure prévention du cancer du sein. Parce qu’il soumet ses malades à une assistance continue et à l’utilisation de médicaments coûteux.

Moussa SADIO

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !