Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Médecine traditionnelle : prise en charge de la mère et de l’enfant : le Fed alloue à Prométra 100 millions de francs Cfa - 29/01/2008 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ce sont 50 tradipraticiens en santé communautaire que l’ONG Prométra internationale va former pour la prise en charge médicale de la mère et de l’enfant, grâce au soutien du Fonds Européen de Développement (FED) à hauteur de 100 millions de francs Cfa. La prise en charge médicale de la mère et de l’enfant a été toujours le parent pauvre des programmes de santé en Afrique. Ainsi, les taux de mortalité et de morbidité n’ont jamais cessé de croître, surtout en Afrique subsaharienne où un enfant «meurt chaque cinq secondes», à en croire le docteur Eric Gbodossou.

Or, si la médecine dite moderne a du mal à la satisfaire, du fait de la cherté des coûts, il n’en est pas de même pour la médecine traditionnelle, qui se caractérise par son efficacité et la faiblesse de la prise en charge financière. C’est pour faire face à ce fléau, afin de contribuer à sa réduction que l’Organisation non gouvernementale Prométra internationale (Promotion de la médecine traditionnelle) a initié un projet dénommé «Implication des tradipraticiens de Santé dans la prise en charge des problèmes de santé liés à la survie de la mère et de l’enfant».

Ainsi, ce sont au total 50 guérisseurs ou tradipraticiens de santé dont trois choisis par communauté rurale de la région de Fatick, qui vont être formés. Les formés, vont à leur tour, jouer le rôle de relais en formant, à leur tour, d’autres tradipraticiens en matière de santé.
La formation vise à les outiller par «un renforcement de leurs aptitudes et capacités à prendre part aux politiques de santé communautaire et plus particulièrement, celles se rapportant à la santé de la mère et de l’enfant».

Ledit projet vient de bénéficier d’un financement à hauteur de 100 millions de francs Cfa de la part du 9e Fonds européen de développement (Fed), dans le cadre du programme d’appui au programme national de Bonne gouvernance. D’ailleurs, c’est l’un des 50 projets financés pour la première fois par le Fed, dans sa composante non étatique. C’est ce qui a fait dire à Moussa Bâ de l’Ugp-Fed, que la confiance dont jouit Prométra internationale doit être sauvegardée. Laquelle confiance, à l’en croire, va permettre après «la légitimation sociale, culturelle, populaire, d’avoir maintenant la légitimation scientifique». Pour lui, à travers ce financement, l’Ong Prométra internationale va devoir convaincre que la médecine traditionnelle peut avoir désormais «la légitimation scientifique formelle, au même titre que la médecine moderne». Mais, le plus important note-t-il, «c’est de procéder à une gestion correcte des fonds», comme l’a recommandé, d’ailleurs, la représentante du Fed, qui est d’avis que son organisme va recommander un suivi-évaluation des fonds.

La garantie d’une bonne gestion des fonds est donnée, à la fois, par le directeur de Prométra internationale, docteur Eric Gbodossou et par Ibrahima Dème du ministère de l’Economie et des Finances.

Pour Maïmouna Dieng, secrétaire permanente de la Plate-forme des organisations non étatiques, le financement obtenu par Prométra est rendu possible grâce aux Accords de Cotonou, obtenus en 2000, permettant aux ONG d’avoir accès au financement, au même titre que les pays. D’où la nécessité de bien utiliser les fonds alloués.

Yathé Nara Ndoye

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !