Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Déblocage de la crise sanitaire : l’état prend de nouveaux engagements - 29/01/2008 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le dénouement heureux qui a été trouvé mercredi 23 janvier, par les différentes parties impliquées dans la crise du secteur de la santé, aura épargné une chose aux populations sénégalaises. Celle de leur avoir évité de vivre encore 48 heures sans soins au niveau de toutes les structures sanitaires du pays. C’est à l’issue des négociations serrées de plusieurs jours que le ministère de la Santé et de la Prévention médicale, le ministère du Travail et la Formation professionnelle sous la supervision du Premier ministre Adjibou Soumaré en relation avec les partenaires impliqués dans la gestion du secteur ont réussi à s’accorder sur les solutions à apporter à tous les problèmes qui gangrènent la gestion de la politique sanitaire du pays.

Selon Mballo Dia Thiam, président de la Fédération des syndicats de la santé, contrairement aux précédents, le nouveau protocole est assorti de toutes les garanties et l’Etat a déjà entrepris d’importantes mesures pour secourir les hôpitaux qui menaçaient de s’écrouler.
D’importantes mesures ont été prises par l’Etat pour dénouer la crise sanitaire que traverse le secteur depuis des mois voire des années. C’est ce que révèle du moins Mballo Dia Thiam, Président de la Fédération des syndicats de la santé (Fss). Ainsi, le syndicaliste a indiqué l’issue de la rencontre entre gouvernement et la Fédération de santé a été sanctionnée par la signature d’un nouveau protocole d’accord. Selon toujours le président de la Fédération des syndicats de la santé, le Premier ministre a pris sur lui, des engagements pour faire appliquer par le gouvernement l’ensemble des points de revendication du 5 mai 2006.

Cette rencontre de concertation sur le secteur a également permis de trouver des solutions aux revendications ayant fait auparavant l’objet d’accord mais que l’Etat tardait à honorer. Ainsi, en ce qui concerne le relèvement du recrutement des sage-femmes et infirmiers d’Etat, des accords ont été trouvés. Ce qui devra se traduire par le recrutement de la première promotion Bac+3 ans en 2009. L’autre acquis enregistré par les syndicalistes à l’issue de leur mouvement, c’est la reconnaissance des diplômes et le reclassement des élèves sortant de l’Ecole nationale des travailleurs sociaux spécialisés (Entss).

Les deux parties sont en outre, tombés d’accord sur la question du statut du personnel des établissements publics sanitaires (Eps), pour lequel, selon toujours Mballo Dia Thiam, le Premier ministre a décidé de signer la décision d’application des clauses définies. S’agissant du financement des hôpitaux, un groupe d’experts français est déjà à pied d’œuvre pour l’évaluation de la réforme hospitalière avec l’appui de la Banque mondiale et la Coopération française. Une évaluation qui va permettre de diagnostiquer le mal pour enfin venir en aide aux structures sanitaires du pays qui souffrent surtout d’une insuffisance de ressources.
Dans la dynamique de la réforme du fonctionnement malsain des hôpitaux, le Premier ministre qui, après avoir rencontré les partenaires sociaux, notamment les syndicalistes, a pris langue avec les directeurs des hôpitaux du Sénégal. Il va faire de même avec les Agents comptables particuliers (Apc) des différentes structures sanitaires qui seront incessamment convoqués.

En ce qui concerne le Programme de développement intégré de la Santé (Pdis) lancé en 1998, le ministre de la Fonction publique et de l’Emploi a déjà envoyé une correspondance au ministre des Finances pour régulariser la situation de ses agents. Parmi la batterie de mesures que le gouvernement a signées avec les syndicalistes figurent la décision d’ériger certaines structures comme hôpitaux de niveau I.

Le Président de la Fédération des syndicats de santé ne semble avoir aucun doute pour que ces accords ne soient respectés comme ça a été le cas avec ceux de 2006. Car, dit-il, le Premier ministre a affirmé qu’il veillera personnellement à l’application de ce nouveau protocole d’accord. Et d’ajouter que le ministère de la Santé et de la Prévention comme celui de la Fonction Publique et de l’Emploi se sont également engagés à l’application des accords. Ainsi, c’est un véritablement ouf de soulagement que souffle le peuple qui a toujours pâti du climat social délétère, à la suite de mouvements répétitifs des syndicats qui réclamaient de meilleures conditions de vie et de travail.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !