Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Institut de Santé et Développement : 120 nouveaux stagiaires au service de la santé communautaire - 05/04/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La journée nationale de restitution du programme de formation pour la lutte contre les Ist/VIH/Sida, organisé hier, à l’Ucad, par l’Institut de santé et développement (Ised), a été un prétexte aux autorités de l’Institut de remettre à leurs stagiaires, des attestations de fin de formation. Très fiers, ces derniers se sont engagés à servir leurs communautés.

Les étudiants de la 6è promotion de l’Institut de Santé et Développement (Ised) ont reçu hier, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, leur attestation supérieure de gestion des programmes de santé communautaire (Dsgsc) orientée vers la lutte contre les Ist/ VIH/Sida. La cérémonie de remise des attestations s’est déroulée en présence de plusieurs autorités universitaires dont le Pr. Abdou Salam Sall, recteur de l’Ucad et le Pr. Ibrahima Diop représentant Mme Viviane Wade, présidente de l’Association Education Santé. Au cours de leur formation, les 120 stagiaires originaires du Mali, du Burkina Fasso, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal, ont suivi d’abord un cours d’épidémiologie, de bio-statistiques et d’information médicale, informe la directrice de l’Ised, Mme Anta Tall Dia. Durant leur séjour de trois ans à Mbour où est implanté l’institut, les stagiaires ont pu acquérir des connaissances nécessaires pour la mesure et la surveillance des phénomènes de santé, entre autres. Dans leur curriculum de l’unité d’enseignement, figure, selon la directrice, ce qu’elle appelle la planification de gestion et de l’économie de la santé. Grâce à cette planification, les stagiaires ont acquis les techniques nécessaires à la formulation rigoureuse et à la mise en œuvre d’une action de santé publique. Avec la gestion et l’économie de la santé, ils sauront comment rationnaliser les services de santé de façon à utiliser au mieux les faibles ressources disponibles pour soulager les maux qui assaillent les populations africaines.

Une bonne formation

En outre, la santé communautaire, unité d’enseignement qui boucle le cursus, dira Mme Anta Tall Dia, est un module de synthèse, où les stagiaires ont appris comment, forts de leurs compétences techniques, ils devront intégrer leurs interventions dans la communauté. « C’est donc dire que nous avons essayé de faire de nos diplômés, des cadres compétents et décomplexés, conscients de leurs responsabilités mais aussi des multiples contraintes existants dans leur environnement de pays en développement. Des cadres capables de transformer les menaces en opportunités et les faiblesses en forces », commente Mme Anta Tall Dia. Et d’ajouter « au vu des résultats des recherches opérationnelles qui ont été menées pour résoudre des problèmes liés au VIH/Sida et des initiatives prises, nous avons bon espoir que ce vœu soit en train de se réaliser ». La directrice du Programme « Sécuriser le futur », le Dr Mariam Kassambara Sow, principale partenaire de l’Ised, a remercié tous ceux qui ont participé à la formation des 120 stagiaires.

Elle a indiqué qu’à travers le diplôme supérieur de gestion des programmes de santé communautaire orientés vers la lutte contre le VIH/Sida, la fondation Bristol-Myers Squibb en partenariat avec l’Ucad et son Institut Ised, a voulu innover et donner l’opportunité aux acteurs du secteur public et public en leur permettant de bénéficier des bourses d’études totalement prise en charge par la Fondation, indique Mme Sow. La porte-parole des stagiaires a salué la qualité de la formation. Elle a annoncé, au nom de ses camarades, que tous stagiaires se sont engagés à mettre leurs compétences au service de leurs communautés notamment dans la lutte contre la pandémie du Sida. Le recteur de l’Université de Dakar Abdou Salam Sall a rendu un hommage au corps enseignant de l’Ised. Il a demandé au représentant de Mme Wade de dire à la première dame d’accepter de parrainer le projet de construction de nouveaux locaux de l’Ised.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !