Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

20 000 moustiquaires distribuées à Mbour - 12/04/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Projet Ccf Cama Prn Mbour a procédé, le 25 mars dernier, au lancement de la distribution gratuite de 20.000 moustiquaires imprégnées aux enfants de 0 à 59 mois. Une manifestation qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le paludisme. Selon Néné Awa Sy, responsable régionale du Programme de Renforcement de la Nutrition (PRN), le Paludisme est la première pathologie qui tue beaucoup d’enfants et de femmes en Afrique et au Sénégal. Les autorités sanitaires affirment qu’il y a un recul par rapport au paludisme.

Malgré tout, il faut rester vigilent, de l’avis de Néné Awa Sy. Le paludisme, la malnutrition, les infections respiratoires aiguës, la diarrhée et la rougeole sont pris très au sérieux et c’est justement pourquoi la distribution de 20.000 moustiquaires imprégnées a démarré dans la commune de Mbour, en vue d’éradiquer le paludisme.

Les responsables du projet Cama Prn avec le Ccf vont de manière transparente ont distribué du 25 au 27 mars, ces moustiquaires aux enfants de 0 à 59 mois. De l’avis de Nadou Koundoul, adjoint au Préfet de Mbour, qui a présidé la cérémonie de lancement de la distribution, éradiquer le paludisme, c’est renforcer les poches des pères de famille et par conséquent renforcer la nutrition familiale. M. Koundoul a invité les mamans à utiliser effectivement et à bon escient, les moustiquaires imprégnées. Pour sa part, Mme Seynabou Ndiaye, coordonnatrice de Ccf, a indiqué que le paquet d’activités a été diversifié à Mbour et l’intervention entre dans le cadre de la contribution de la lutte contre le paludisme. Elle a rappelé que le premier projet a démarré en 2003 et à ce jour, les statistiques sanitaires révèlent, a-t-elle soutenu, une réduction du nombre de cas de paludisme.

Il faut, pour maintenir la pression, aller au niveau communautaire pour pouvoir mettre en œuvre les interventions de lutte, de prévention et de promotion de la lutte contre le paludisme.

Amath Sigui NDIAYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !