Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre les IST : le diagnostic précoce, seul gage d’une prévention efficace - 16/04/2008 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’ampleur et les complications des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), anciennement appelées Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) inquiètent de plus en plus la communauté médicale. En effet, les estimations des nouveaux cas d’infection dans le monde dépassent de loin celles du Sida qui sont aujourd’hui de l’ordre de 2,5 millions personnes. Une situation qui menace gravement la santé des populations dans le monde. Pour le Dr Oulimata Diop Fall de la Division Sida au Sénégal, les Ist sont devenues un véritable problème de santé publique.

Près de 340 millions de nouveaux cas d’Ist sont enregistrés dans le monde, selon les estimations de l’Oms. Ces chiffres qui font peur sont pourtant largement en deçà du nombre total de sidéens qui vivent dans le monde. C’est la révélation faite hier mardi, par le Dr Oulimata Diop Fall, la chargée de ces infections à la division Sida au Sénégal. C’était à l’occasion de la journée de sensibilisation des journalistes et des acteurs des médias sur l’utilisation et la promotion du condom féminin. L’objectif visé c’est de faire face à l’ampleur de la situation et sa complexité pour les personnes atteintes de la maladie.

Car grâce aux malades qui fréquentent les structures sanitaires, il a été constaté que les infections sexuellement transmissibles sont causées par plus de 20 agents pathogènes de nature virale, bactérienne ou parasitaire qui sont responsables des infections à l’origine des ravages liées au Sida dans le monde .

Au Sénégal parmi les IST les plus fréquentes, il y a le syphilis, la gonococcie, les chlamydiæ, le chancre mou, et les trichomonas.

Face à l’ampleur du fléau, la spécialiste des questions d’IST exhorte les hommes et aux femmes, surtout aux jeunes souffrant de problèmes sexuels à faire un diagnostic précoce qui est seul gage d’une prévention efficace contre le Sida. Elle a demandé surtout à ses concitoyens de changer de comportements sexuels.

Pour ce qui concerne les signes des infections liées à la maladie, elle a indiqué que chez la femme c’est par des écoulements de couleurs variables, une odeur désagréable, des saignements à la suite des rapports sexuels, entre autres, que la maladie se manifeste. Chez le nouveau né, par contre, les symptômes se manifestent par la conjonctivité natale, la méningite et la pneumonie tandis que chez l’homme ce sont des brûlures intolérables avec une chaude pisse ou encore par des écoulements et des inflammations au niveau des testicules.

Au Sénégal depuis plus de 20 ans il existe un programme de prise en charge des infections sexuellement transmissibles (IST) couvrant les 11 régions et qui prend en compte les groupes vulnérables à savoir les travailleuses du sexe et les homosexuels.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !