Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Centre de diagnostic et d’imagerie médicale de Fann : l’équipement tarde à être mis en place - 10/05/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis bientôt deux ans, le nouveau et flambant neuf Centre de Diagnostic et d’Imagerie Médicale-Service des Accidents et des Urgences (CDIM-SAU) de l’hôpital Fann attend son équipement pour être fonctionnel. Malgré les nombreuses promesses faites par les autorités, les agents de la structure universitaire hospitalière espèrent voir dans les semaines ou les mois à venir, leur centre et futur poumon de l’hôpital, doté d’un équipement complet.

La visite effectuée jeudi au Centre de diagnostic et d’imagerie médicale-service des accidents et des urgences (Cdim-Sau) par le directeur sortant de l’hôpital Fann, le Colonel Daouda Diène (admis à faire valoir ses droits à la retraite) qui a dirigé la structure durant sept années, accompagné par Saliou Diallo, le nouveau directeur de l’établissement de santé et ancien directeur de l’hôpital général de Grand-Yoff, a permis de constater une œuvre colossale entreprise dans le cadre du projet d’établissement de la structure de Fann.

D’ailleurs, le nouveau directeur de la structure hospitalière de Fann, Saliou Diallo, qui a visité pour la première fois les locaux du centre, a sans sourciller, souligné que le centre sera le futur poumon de l’hôpital pour rentabiliser les investissements effectués. C’est pourquoi, il a lancé un appel aux autorités à tout mettre en œuvre pour équiper dans les meilleurs délais le centre.

La visite guidée notamment avec les commentaires du colonel Daouda Diène, du médecin Boubacar Diémé, coordonnateur des activités du Cdim-Sau et de Abdoulaye Fall, responsable de la maintenance et du suivi des travaux, donne une idée de la capacité du centre et des multiples services qui seront offerts aux patients de l’hôpital. Que ce soit le bloc des accidents et des urgences au rez-de-chaussée qui attend ses équipements, comme au niveau de l’autre compartiment contigu aux urgences qui correspond à la section Imagerie notamment avec la salle radio, la salle d’échographie, le scanner et l’Imagerie à résonance magnétique (Irm), les salles sont quasiment vides. Une exception est faite au niveau du sous-sol où est installée l’Irm, fruit du partenariat secteur public-privé et don de la fondation Sonatel d’un coût d’un milliard de F Cfa.

Hantise d’une dégradation

Dans tout cet espace comme dans les autres endroits visités, c’est la poussière et la hantise d’une dégradation du matériel, des locaux et des installations déjà faites pour le circuit électrique et gazeux, qui frappe le visiteur. Le décor est le même au niveau 1 du centre qui accueille les laboratoires de biochimie, d’anatomie pathologie, d’hématologie, de parasitologie et de bactériologie, qui attendent d’être équipés.

C’est au niveau 2 du bâtiment que seront installés le projet de Télémédecine en partenariat avec l’Inde, le projet chinois de mise en réseau des hôpitaux logé à Fann, des chambres pour les patients Vip et une salle de conférence qui donne sur un grand balcon.

Le colonel Daouda Diène qui laisse les rênes de l’hôpital à Saliou Diallo, s’est dit rassuré par son remplaçant qui était à la direction de l’hôpital général de Grand-Yoff, qu’il a qualifié d’homme d’expérience. Il a souligné l’heureuse initiative de la tutelle qui a validé le projet d’établissement (2004-2008) de l’hôpital notamment avec les nombreuses constructions, la modernisation des infrastructures et du matériel biomédical. D’ailleurs, le centre, dira-t-il, est le fruit de la collaboration avec l’Agetip.

Evoquant le volet équipement, il a annoncé que le plateau imagerie médicale va recevoir prochainement du matériel japonais à hauteur de 600 millions F Cfa.

Pour Saliou Diallo qui a jugé colossale l’œuvre de son prédécesseur, il a précisé qu’il y a un gros travail à faire dans le cadre de la réhabilitation des services. Il notera, entre autres services, la neurologie, la psychiatrie et le service de diagnostic qui nécessitent beaucoup de moyens financiers.

Babacar Bachir SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !