Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Congrès des urgentistes et réanimateurs : sensibilisation sur les enjeux de la médecine d’urgence - 22/05/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour la première fois, le premier congrès des Associations de médecine d’urgence et réanimation se tiendra en Afrique. Cette rencontre qui verra la participation de la société française de médecine d’urgence, la société sénégalaise d’anesthésie, de réanimation et de médecine d’urgence et la Samu d’urgence se déroulera du 18 au 20 juin prochain à Saly Portudal.

La prise en charge rapide d’un patient par le système de médecine d’urgence réduit la mortalité et la morbidité, soutiennent les docteurs Massamba Sassoum Diop, Mapathé Seck, Leyla Acouetey et Signaté lors d’un point de presse organisé en prélude au premier congrès des Associations de médecine d’urgence et réanimation. « Dans nos pays, la médecine d’urgence est un problème journalier. Le degré d’urgence n’est pas le même dans les pays développés. Les patients n’ont pas la même notion d’urgence. Or, la prise en charge rapide par la médecine d’urgence peut réduire de façon considérable le taux de mortalité et de morbidité », fait remarquer le Dr Massamba Sasoum Diop.

Les objectifs de ces assises qui se tiennent du 18 au 20 mai 2008, consistent à une remise à niveau des praticiens d’une part, et d’autre part, une sensibilisation des populations sur les enjeux de la médecine d’urgence. « Ce congrès a pour but de former les praticiens. Parce qu’on ne peut continuer à faire la médecine d’urgence comme on la faisait, il y a dix ans. Il faut une mise à niveau. Nous voulons aussi à travers ce congrès informer les populations sur l’intérêt de la médecine d’urgence », explique le docteur Massamba Sassoum Diop. Le développement de la médecine d’urgence permet aujourd’hui de récupérer dans les 15 premières minutes, des personnes qui piquent des crises aiguës d’asthme, des victimes de malaise cardiaque, ou encore atténuer les conséquences des accidents cardiovasculaires, entre autres. Le Dr Leyla Acouetey a insisté sur la nécessité pour nos pays de disposer de véritables services d’urgence. Quant au colonel Mapathé Seck, de l’hôpital Principal de Dakar, il estime qu’il faut arriver à un maillage du territoire en médecin d’urgence malgré les difficultés. Faudrait-il aussi rappeler que le Sénégal et les pays africains souffrent du manque de médecin urgentiste. Une réflexion est ouverte à l’université de Dakar pour l’introduction d’un diplôme d’urgence.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !