Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

VIH/Sida : les résultats des recherches pour trouver un vaccin pas encourageants - 30/05/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Rien de nouveau pour les recherches sur le vaccin contre le VIH/Sida. Les chercheurs des pays du Nord et du Sud peinent toujours à trouver ce fameux vaccin qui permettrait de stopper la progression du virus. Les derniers résultats de recherches pour trouver un vaccin contre le VIH/Sida ne sont pas encourageants, malgré les efforts déployés par des chercheurs des pays du Nord et du Sud.

En conférence de presse mardi à Dakar, suite à leur journée scientifique organisée la veille, des chercheurs français et sénégalais ont avoué que le vaccin contre le Sida n’existe pas encore. Néanmoins, ils comptent mettre à la disposition des Personnes vivant avec le VIH/Sid (PvVIH) un pré-vaccin qui permettrait de soulager ces derniers, a révélé le Pr. Jean François Delfraissy, directeur de l’Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites (Anrs). Le chercheur français très optimiste pour l’avenir, a reconnu tout de même que les chercheurs du Nord et du Sud sont actuellement dans une période difficile de recherche parce que n’arrivant pas à trouver un vaccin contre la pandémie.

Entouré des professeurs Souleymane Mboup, Papa Salif Sow du Sénégal et de ses compatriotes français, le Pr. Jean François Delfraissy a souligné que les difficultés pour trouver ce vaccin s’expliquent par le fait que ce virus change et présente souvent plusieurs visages que les chercheurs ne maîtrisent pas. Malgré ces problèmes, il a invité les chercheurs à continuer les recherches parce que l’Anrs continuera à financer les projets de recherches sur ce vaccin.

Il a aussi indiqué que l’Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites consacre 27% de son budget à la coopération scientifique avec les pays du Sud où le Sida fait plus de ravages. Reconnaissant ces difficultés, le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann, le Pr. Papa Salif Sow se contente des performances réalisées dans le domaine du traitement antirétroviral qu’il qualifie d’excellent parce que permettant de soulager les Personnes vivant avec le VIH. Il a rappelé que les premières générations mises sous traitement antirétroviral au Sénégal se portent bien, parce que leur qualité de vie s’est améliorée. Mieux, il s’est félicité de la résistance du virus très faible au Sénégal et dans les autres pays de la sous-région parce que les chercheurs ont mis en place un programme important d’éducation thérapeutique. Ce programme a permis, selon le Pr. Papa Salif Sow, de sensibiliser les patients sur l’utilisation des médicaments.

E. KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !