Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Survie de l’enfant : supplémentation en vitamines A et déparasitage au menu - 30/05/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Du 26 au 28 mai 2008, sur toute l’étendue de la région de Tambacounda, il est procédé à la vaccination des enfants de moins de 5 ans et des femmes en post-partum. Parmi ces paquets d’activités, s’ajoute le déparasitage systématique des enfants de 12 à 59 mois. Depuis 4 ans, la région médicale de Tambacounda avec l’appui de l’Unicef, est engagée dans ce combat pour renforcer la santé maternelle et infantile.

Le taux de mortalité infanto juvénile est de 200 pour 1000 à Tambacounda, contre 135 pour 1000 au niveau national. C’est pourquoi, selon Mabintou Coly Sambou, la responsable régionale de l’éducation pour la santé qui a organisé une séance d’imprégnation pour les journalistes, il y a des visites à domicile faites par les équipes de vaccinateurs constitués de volontaires recrutés et formés. Le supplément en vitamine A pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes en post-partum va permettre de distribuer des micro-nutriments reconnus très efficaces contre la baisse de la vision oculaire et aussi pour renforcer les capacités de résistance contre les infections.

Elle doit être reconduite tous les six mois. C’est le cas aussi pour le déparasitage systématique des enfants de 12 à 59 mois, car les parasitoses intestinales, a souligné Mme Coly, sont associées dans la majeure partie des cas à la malnutrition.

Il s’agit, selon le médecin-chef de région, Dr Adrien Sonko, de tout faire pour atteindre le taux de 80% qui est gage de succès. Les équipes sont déjà à pied d’œuvre depuis ce lundi a déclaré le médecin-chef de région. Et, ce sont 114.995 enfants âgés de moins de 5 ans qui sont attendus pour l’absorption de la vitamine A alors qu’il est question de toucher 4281 femmes en post-partum. Il y a aussi, pour le médecin-chef, les efforts qui seront consentis pour toucher104.062 enfants âgés de 12 à 59 mois pour le déparasitage systématique C’est pourquoi, il a souligné que la réussite de cette opération d’envergue est en train de recevoir le soutien actif et permanent des autorités administratives, des médias et l’ensemble des acteurs et partenaires de santé.

Pape Demba SIDIBE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !