Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Docteur Antonio Felipe Junior (Représentant résidant de l’Oms à Dakar) : « Le Sénégal, seul ne pourra pas faire face à ce fléau » - 02/07/2008 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

" Compte tenu de l’ampleur du problème qui dépasse même le secteur de la santé, le Sénégal, seul, ne pourra pas faire face à ce fléau d’intoxication au plomb ". Tel est le sentiment du Docteur Antonio Felipe Junior, représentant résidant de l’Organisation mondiale de la santé à Dakar. A côté du ministre de la Santé et de la Prévention médicale, le Docteur Felipe Junior qui a participé hier à la visite effectuée à l’hôpital de Pikine, au quartier Ngagne Diaw et au centre Ginddi, parle de prise en charge globale.

‘Le même phénomène est survenu en Amérique Latine et en Europe. Mais il faudrait une synergie d’actions dans la prise en charge’, souligne le représentant résidant de l’Oms à Dakar. Selon lui, d’autres secteurs devraient s’engager, notamment dans le volet social pour résoudre définitivement ce fléau.

L’Oms a acheté les médicaments pour traiter le système nerveux central, notamment les lésions neurologiques chez les enfants. Les chélateurs qui sont des médicaments les plus importants, chargés d’empêcher la circulation du plomb dans l’organisme des enfants, ont également été mis à la disposition des médecins traitants de l’hôpital de Pikine. Le coût de ces médicaments est estimé à 60 mille dollars pour 100 enfants traités.

I. NIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !