Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Renforcement du système de santé : plus de 14 milliards pour la zone Nord - 07/07/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le Programme bilatéral de coopération Sénégal-Luxembourg couvrant la période 2007-2011, le volet santé-hygiène a été bien pris en compte, à travers le programme SEN 025. Dans le cadre du Plan National de Développement Sanitaire du Sénégal (PNDS), un budget de plus de 14 milliards a été octroyé à cette composante pour développer et renforcer le système de santé dans les régions de Louga, Saint-Louis et Matam.

Suite aux nombreuses contraintes enregistrées dans la zone de concentration opérationnelle (Zco) qui englobe les régions de Louga, Saint-Louis et Matam et qui ont trait à la faiblesse de la couverture sanitaire, la faiblesse de la qualité des services de la santé de reproduction, la mauvaise couverture des besoins de santé des jeunes et la faiblesse de l’administration sanitaire régionale et aussi la faiblesse de la mise en œuvre de la décentralisation dans le financement, ces situations ont mis en lumière la nécessité d’apporter un plus au système de santé dans les régions de Louga, Saint-Louis et Matam.

C’est dans ce registre que le Programme indicatif de coopération a inscrit des stratégies sanitaires au cœur des stratégies de réduction de la pauvreté en reprenant les priorités du Pnds qui cadre la politique du gouvernement du Sénégal en matière de santé. Une composante santé-hygiène. L’objectif que s’est assigné le programme Sen 025, comme d’ailleurs le Pnds, est de participer à la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelle et infanto-juvénile, mais aussi de développer et de renforcer les systèmes de santé dans les régions de Louga, Saint-Louis et Matam.

Le projet Sen 025 qui est planifié sur une durée de quatre années, pour un budget estimé à 14,5 milliards, a ciblé de nombreux axes dont le renforcement de la couverture passive du système de santé des régions de Matam, Louga et Saint-Louis, le développement de stratégies de santé maternelle et infantile et de la reproduction, l’amélioration du système d’encadrement. Ce programme devra également mieux cerner et couvrir les besoins des populations du Ferlo, mettre en place dans la Zco, des systèmes de prise en charge solidaire des coûts des prestations de santé, doter les centres urbains de Dagana, Podor, Matam, Louga et Darou Mousty d’un système de collecte, d’évacuation et de traitement des ordures, renforcer la formation des personnels santé en adéquation avec leurs missions et aussi améliorer l’efficience du programme en mettant en place un système de suivi et évaluation au niveau national. Ce programme ambitieux dont le budget est estimé à 14,5 milliards, profitera donc à 385.000 enfants de 0 à 5 ans, 70.000 femmes enceintes et 165.000 habitants de Dagana, Podor, Matam, Louga et Darou Mousty.

Samba Oumar Fall

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !