Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Détérioration du climat social dans le secteur de la santé : le Sutsas menace de paralyser les hôpitaux - 13/07/2008 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C’est un diagnostic sans complaisance que le secrétaire général du Sutsas a fait hier, vendredi 11 juillet, de l’impasse que connaît le secteur de la santé. Non-respect des engagements du gouvernement dont les manœuvres dilatoires depuis six mois accélèrent la détérioration du climat social, non-paiement des salaires des contractuels, retard de paiement des primes de motivations… Pour y remédier, Mballo Dia Thiam a demandé aux militants de son syndicat de se tenir prêts pour l’exécution du plan d’action attendu de la prochaine réunion du bureau exécutif du Sutsas, devant se tenir le samedi 8 août prochain.

Après une accalmie de quelques mois du climat sanitaire, le fonctionnement du secteur de la santé risque encore d’être perturbé. L’alerte a été déclenchée hier par le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) qui a dénoncé vivement le non-respect des engagements pris par le gouvernement lors des accords de janvier 2008. Il s’agit selon leur porte-parole, Mballo Dia Thiam, du décret portant sur le statut des Etablissements de santé qui n’est pas encore sorti alors qu’il a été prescrit par la loi hospitalière de 1998.

Les centres de santé ne sont pas encore été érigés en hôpitaux de niveau I, des indemnités dorment dans les tiroirs depuis deux mois alors que les contractuels courent derrière leurs salaires. Sans compter parmi les griefs formulés, le paiement des primes de motivations qui a accusé un retard de deux trimestres en dépit des déclarations de Mme le ministre de la Santé, et surtout la dette des hôpitaux malgré une montagne de promesses. Les syndicalistes n’ont pas également oublié de dénoncer les difficultés criardes que rencontrent les agents du service national de l’hygiène victimes d’un statut et d’un management dérisoires ainsi que les agents de l’Ex-Cto qui n’ont pas été intégrés dans la fonction publique.

Dans un tel contexte, les syndicalistes ont décidé de se réunir le samedi 8 aout pour examiner toutes ces questions enfin de préparer la riposte. Auparavant, en introduisant son texte, le secrétaire général a dénoncé la situation que traverse aujourd’hui le Sénégal face aux pénuries de toutes sortes : Eau, gaz, électricité, carburant et la flambée des denrées alimentaires.

Interpellé sur les 74 agents dits « prestataires » de l’hôpital Aristide Le Dantec, laissés à eux-mêmes dans la rue sans droits ni indemnités, Mballo Dia Thiam soutient que le bureau national du Sutsas va se prononcer sur cette question après qu’il est saisi par les syndicalistes de cette structure sanitaire. Déjà, il a annoncé que les responsables syndicaux seront toujours du côté des travailleurs pour défendre leurs intérêts.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !