Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Kaffrine / Renforcement des capacités d’intervention du district sanitaire : la chirurgie générale arrivé au bonheur des populations - 22/07/2008 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le district sanitaire de la nouvelle région région de Kaffrine est désormais ouvert à la chirurgie générale. Ainsi en prélude des prochaines journées médicales sans blouse, prévue cette année dans la communauté rurale de Malhème Hoddar, la cérémonie de lancement de cette expérience pilote a eu lieu le vendredi dernier dans l’enceinte même du district, en présence des professeurs Cheikh Tidiane Touré du centre hospitalier, le Dantec, du vice doyen de la faculté de Médecine à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, le professeur Abdoulaye Dia, du directeur de la santé, le professeur Ouma Kata Faye et l’ensemble du personnel dirigeant de la santé dans les régions de Kaolack et Kaffrine.

C’est en effet une nouvelle forme d’intervention acquise grâce au partenariat établi entre la faculté de médecine de l’université Cheikh Anta Diop, les autorités médicales de Kaffrine et le projet d’appui aux structures sanitaires des régions de Kaolack et de Fatick. Malgré les acquis notés dans le renforcement des structures sanitaires avec le projet sénégalo-belge présent dans la localité depuis quelques années, et des capacités d’intervention chirurgicales qui ne se limitaient qu’à la chirurgie dite de « proie », le district de Kaffrine a longtemps souffert de ses limites en matière d’intervention.

Les nombreux patients en besoin d’une intervention chirurgicale et qui venaient régulièrement des zones limitrophes, dans la plupart du temps, étaient évacués sur Kaolack ou sur Dakar pour d’insuffisance du plateau technique idoine, mais aussi du personnel désigné dans département particulier. Rien qu’au courant de l’année 2007, les statistiques révélées par le médecin chef du district Cheikh Cissé Ndiaye ont fait état d’une nombre global de 250 interventions, dont 100 cas de césarienne.

Dans ce lot, nous signale t-on, les 169 patients ont été tous évacués à l’hôpital régional El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack, ce qui paraît selon les personnes dirigeant la structure inacceptable, si l’on tient compte du degré de fréquentation de la route passant par Kaffrine et les nombreux cas d’accidents enregistrés tous les ans. Concernant cependant la conception de ce nouveau projet, toutes les mesures sont aujourd’hui prises pour répondre scrupuleusement aux attentes des populations.

Des correctifs peuvent aussi être apportés au fur et à mesure que des manquements seront notés dans le cadre du volet suivi/évaluation pour lequel une équipe de supervision et de contrôle a déjà été installée. Il faut simplement signaler que la prise en charge d’une intervention est présentement fixée à 40.000 frcs par patient.

Par Abdoulaye FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !