Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Surveillance intégrée de la maladie : 30 formateurs à l’école du guide technique révisé - 25/07/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Cette semaine se tient à Thiès et pendant cinq jours, une rencontre de mise à niveau de 30 formateurs, venus de toutes les régions médicales du Sénégal, des directions en charge de la surveillance épidémiologique et des écoles de formation en matière de santé. Une session qui rentre dans le cadre de la stratégie régionale de surveillance intégrée de la maladie dans l’espace Cedeao. Pour le Dr Mady Ba, chef de la division de la surveillance épidémiologique au ministère de la Santé et de la Prévention du Sénégal, ce guide technique révisé est, avant tout, un système d’informations devant aider à suivre avec précision l’évolution des maladies afin de pouvoir définir les stratégies à mettre en place permettant de les contrôler et de les juguler à temps.

« Cet outil technique, que nous partageons avec des spécialistes de la Santé au niveau national, va faciliter son intégration dans notre politique en matière de santé et à nos réalités sénégalaises ; sans pour autant remettre en cause son efficacité », confie Dr Ba.

Alors, il revient à ces formateurs de démultiplier les informations jusqu’au niveau opérationnel qu’est le district où le poste de Santé constitue un maillon essentiel dans le dispositif sanitaire du Sénégal. Car, dans un proche avenir, la surveillance intégrée de la maladie devrait même toucher le niveau communautaire.

Revenant sur la vision de l’Organisation ouest-africaine de la santé de la Cedeao que représente le médecin-colonel Ibnou Dème, un agent de cette structure, l’épidémie constitue des moments difficiles pour nos pays qui n’ont pas pris individuellement la capacité de pouvoir faire face, le plus souvent. « Ceci, tant au niveau technique que financier », souligne-t-il. D’où toute la pertinence de la mise en place de ce guide technique intégré sur lequel les 15 pays que comptent la Cedeao vont s’approprier pour pouvoir, ensemble, réagir et dans le bon sens dans la gestion des maladies qui touchent nos populations.

Selon lui, jusqu’ici les maladies transmissibles s’étaient taillé la part du lion dans la surveillance épidémiologique, mais avec ce guide révisé, même les maladies non transmissibles sont prises en compte.

« Cet instrument nous aide à agir avec promptitude en harmonisant nos actions à l’échelle sous-régionale », se réjouit le médecin-colonel Ibnou Dème. Une belle parade, toute trouvée, pour huiler davantage l’intégration africaine.

Mbaye BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !