Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Consultations gratuites au Garage Betegne : des cas de dermatoses et d’hypertension artérielle mises en évidence - 29/07/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association Libano-Sénégalaise des Professionnels de la Santé (ALPS) a offert, le week-end dernier, des consultations gratuites aux habitants du village de Garage Bétégné situé dans le département Mbour. Plusieurs cas de dermatoses et des complications rhumatismales ont été mis en évidence.

A l’intérieur de la salle de consultations dispensées par l’Association des médecins Libano-sénégalais (Alps), les étudiants en Médecine, Hussein et Rahïm examinent l’orifice de l’oreille du jeune Ismaëla Fall. L’un des deux médecins présume « une perforation du tympan ». Les deux jeunes sollicitent le docteur Younes qui leur conseille de désinfecter et de réexaminer. La paroi est désinfectée. Younes se saisit de l’appareil, regarde et conclut : « Il y a une perforation du tympan ». Le jeune Ismaëla a reçu un coup, il y a plus d’une semaine. Il aurait pu rester plusieurs semaines, voire des mois sans que l’infection ne soit mise en évidence si les professionnels Libano-sénégalais n’étaient pas sur le terrain.

Le jeune garçon a bénéficié de traitement séance tenante pour parer les complications. « Ce que nous faisons dans un premier temps, c’est de traiter l’infection car, le cerceau n’est pas loin », indique le jeune médecin Hussein. Selon Rahïm, le jeune garçon est exposé à l’abcès du cerveau, aux infections osseuses, aux caries, entre autre.

Ses séances, comme l’a souligné le représentant des étudiants, Rahïm Ibrahime, leur offrent le plateau d’application de leurs connaissances.

A l’extérieur, des patients veulent des consultations ophtalmologiques. Kenbougoul Fall, une quinquagénaire, se fait examiner pour la première fois par un spécialiste en ophtalmologie. Cela fait plus d’un an qu’elle traîne une sensation de brûlures sur les pompettes. « Depuis un an, j’ai des problèmes de vision. Je ne peux pas porter de bassines lourdes. J’ai des douleurs terribles et depuis lors je ne suis pas jusqu’ici allée voir le médecin », confesse la vieille mère.

Malang Baldé, âgé de 68 ans ; attend son tour de passer devant l’ophtalmologue. Le sexagénaire a subi un diagnostic de la colonne vertébrale. « Cette action nous soulage. Parce qu’en cette période de l’année, la préoccupation des habitants, c’est de trouver de la nourriture. Les consultations permettent aux personnes de revenus modestes d’accéder aux soins sans rien dépenser », se réjouit Malang Baldé.

Plusieurs cas de malnutrition ont été mis en évidence chez les enfants et aussi des dermatoses et des complications rhumatismales. « J’ai personnellement consulté plusieurs dermatoses et des complications rhumatismales. Ce sont des personnes qui savent qu’elles ont ces maladies, mais elles n’ont pas de moyens pour se faire traiter », renseigne le président de l’Alps, le docteur Hussein Bahsoun.

Le Secrétaire général de l’association a détecté des cas d’hypertension artérielle, d’anémie, d’ulcère. « J’ai même rencontré des Rhumatismes articulaires aigus (Raa) qui sont des atteintes valvulaires du cœur. J’ai expliqué aux hypertendus qu’ils ont intérêt à respecter un traitement hygiéno-diététique, de faire un traitement durant toute leur vie », a laissé entendre le docteur Jaafar.

L’échographe portable a permis de prodiguer des diagnostics en gynécologie. Au total, près de 500 patients ont été consultés.

L’Alps a également offert des moustiquaires aux femmes âgées et aux femmes enceintes et des denrées alimentaires. La sœur Rita a apprécié les actions de l’Alps.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !