Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

MATAM - Consultations médicales gratuites à Doumnga Wouro Alpha ; Un déficit budgétaire et une intoxication alimentaire sapent les journées - 17/09/2008 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les journées de consultations médicales gratuites de Doumnga Wouro Alpha, à Matam ont laissé cette année un goût d’inachevé. Prévues pour durer une semaine (du 14 au 21 août), elles ne se sont tenues juste que quatre jours. Des histoires d’intoxication alimentaire et de déficit budgétaire ont annihilé les efforts des co-organisateurs : l’Association Kawral de Doumnga Wouro Alpha chargée l’accueil, l’hébergement et la logistique et l’Action sanitaire pour le Fouta (Asfo) chargée du volet technique et médical.

Ces désagréments, selon Aliou Sall résultent du fait que «c’est une opération qui nécessite énormément de moyens. C’est pourquoi nous avons fait appel à des bonnes volontés parmi elles, une brasserie qui nous a offert des boissons gazeuses dont la date d’expiration est passée depuis le courant juin-juillet, nous avons manqué de vigilance». Un manque de vigilance qui clouera au lit certains éléments de l’équipe médicale. Les malheureux se sont retrouvés avec des maux de ventre accompagnés de vomissements et de diarrhées.

Dehors, le cœur n’y était plus. Et certains plieront bagages, d’autres regagneront le site de Agnam Colly où les conditions d’accueil étaient meilleures. Selon un habitant de ce village, leurs «émigrés» ont mobilisé près de 20 millions de francs pour soutenir la cause. Donc pas de comparaison possible avec le maigre budget de Doumnga, de l’ordre de 8 millions qui a eu d’ailleurs du mal à être bouclé.

Ainsi au terme de la 3e journée, l’équipe médicale basée à Doumnga Wouro Alpha s’est dégraissée au profit de Agnam Colly : elle est passé de 60 agents à moins de 15 au grand dam des patients. Aïssata Camara, bébé sur le dos se lamente : «Depuis ma dernière grossesse, j’ai tout le corps qui me fait mal. Je comptais sur cette caravane pour me faire soigner. J’ai payé le ticket et on me fait toujours attendre sous le chaud soleil. Il n’y a même pas de bancs pour s’asseoir.» «Ici, on vous fait payer le ticket comme au dispensaire, les médicaments également. Où est la gratuité», se demande une autre dame.

Interpellé, Dr Idrissa Demba Bâ affirme : «Nous n’avons instauré le ticket de 100 francs que dans le but d’éviter les bousculades et l’anarchie. Par rapport aux médicaments, le malade ne paie que le 1/5, l’argent collecté sert ainsi à soutenir le dispensaire du village qui manque de tout.» «En trois jours, j’ai réussi à consulter plus de 200 malades», ajoute Dr Anne, membre de Kawral, qui estime que tous ces manquements et failles seront corrigés au fil des expériences. «L’essentiel pour nous était d’entreprendre», indique-t-il.

Par Oumar Seydou BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !