Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Affections bucco-dentaires : Réduire les coûts et faciliter l’accès de tous aux soins - 15/06/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé et de la Prévention médicale à travers sa vision santé bucco-dentaire a récemment organisé à Saly, un atelier de finalisation du plan stratégique de lutte contre les infections bucco-dentaires au Sénégal. L’accessibilité et la qualité des soins dentaires au niveau des districts ont été au centre des discussions. Car il fallait au cours de la rencontre aller vers le sens de la diminution des coûts des dentaires.

En ouvrant la rencontre Farba Lamine Sall, directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la Prévention médicale, Abdou Fall a affirmé que “ la prévalence des affections bucco-dentaires est particulièrement élevée au Sénégal ”. “ Placées par l’Oms comme le 4ème fléau après le paludisme, le sida et les maladies cardiovasculaires ”, a-t-il ajouté, “ les maladies bucco-dentaires constituent un problème de santé prioritaire ”. Pour M. Sall “ les principales pathologies, les lésions traumatiques, les cancers, le Noma, de par la douleur et les préjudices esthétiques et fonctionnels qu’elles engendrent, sont responsables de beaucoup de pertes de journées de travail ”. Selon lui, “ la situation actuelle est caractérisée globalement par la difficulté des populations à bénéficier de prestations préventives et curatives de qualité, plus accentuée en zone rurale ou en milieux pauvres ”.

Pour sa part, le chef de la division santé bucco-dentaire du ministère de la Santé parlant des objectifs assignés à la rencontre déclare que c’est pour discuter sur l’accessibilité et la qualité des soins dentaires au Sénégal pour la rendre plus facile.
La grille de recueil de données, ainsi que la formation des chirurgiens dentistes sur les pathologies bucco-dentaires avancées ont été passées au peigne fin par le Pr Silly Touré de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odonto-stomatologie. Les tarifs de 17 districts sanitaires ont été aussi discutés et la conclusion qui en était tirée, selon Dr Daouda Faye c’est que les soins ne sont pas accessibles aux populations.
C’est pourquoi, il fallait voir, par quels voies et moyens revoir à la baisse les soins pour ne pas entrer en contre-pied du vœu du ministère de faire accéder tout le monde aux soins. La réflexion est donc entamée et tous les chirurgiens dentistes sont d’accord que les efforts faits par l’Etat de doter de structures dentaires fonctionnelles les districts, avec plus de 60 chirurgiens recrutés, ne sont pas visibles à cause de la cherté des soins. Il faut donc aller, selon M. Faye, vers la baisse des coûts pour ainsi rendre plus accessibles les soins.

Amath Sigui NDIAYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !