Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte préventive contre le paludisme : l’hygiène et la propreté des villages, un grand pas - 17/10/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pendant l’hivernage, le paludisme hante la vie des paysans et de leurs familles. Il est courant de voir tout un village quasi terrassé par l’épidémie. Enfants, femmes enceintes et personnes âgées y perdaient, très souvent, la vie. Et même des adultes robustes sont cloués au lit pendant des jours et y laissent beaucoup de leur force de travail. Correspondant au moment où les cultures bouclent leur cycle végétatif, la chaleur est torride, les eaux stagnantes sont présentes et les hautes herbes envahissent les villages et alentours. Toutes les conditions favorables à la prolifération des moustiques sont réunies.

Or, pour bon nombre de paysans, cette période demeure celle des esprits maléfiques incarnés par certaines personnes qui en usent pour liquider des innocents sans défense. Des croyances, encore, ancrées dans les esprits.

Des pesanteurs sociales qui font que les malades arrivent aux structures sanitaires dans un état de paludisme aigu avec des risques énormes de passer de vie à trépas. Alors, pour rompre ce cercle vicieux, la lutte préventive contre le paludisme lancée, depuis une dizaine d’années, par l’Association islamique Sopey Mohamed (Aism) de Thiénaba et qui enregistre des résultats probants, selon le district sanitaire de la zone, prend pied dans la Communauté rurale de Touba-Toul. Dans le cadre de sa semaine rurale annuelle de sensibilisation et de promotion des bons comportements pour vaincre le paludisme, les villages de Keur Ngagne Guèye, Keur Macoumba Guèye, Ndiéry Mbengue et Ndiéry Ndiaye ont été ciblés par l’Aism. Selon le président El Hadji Diop, l’approche communautaire par la prévention passe nécessairement par la quête d’un environnement propre.

C’est pourquoi, le premier outil mis en place dans cette croisade contre le paludisme est le comité de salubrité qui regroupe des femmes, jeunes filles et jeunes garçons du village. Son rôle consiste à veiller sur la propreté du village et ses alentours toute l’année et surtout pendant l’hivernage. Durant celui-ci, les jeunes garçons se chargent du désherbage et la gente féminine du nettoyage. A côté de ses activités, une caisse de lutte contre le paludisme alimentée à partir des cotisations des membres du village prend en charge tout accès palustre déclaré sur place. Elle participe, aussi, à faciliter l’acquisition de moustiquaires imprégnées et la vulgarisation de son utilisation par les populations. L’ensemble de ses outils de lutte se retrouve dans le conseil du village dirigé par le chef du village.

Ainsi, tous les villages faisant partie de l’Aism étonnent par leur propreté tant à l’intérieur des concessions, des artères du village que des alentours. Ainsi, à Keur Gnagne Guèye qui a accueilli la journée de mobilisation sociale, les enfants jouent au football sur la place du village et leurs parents devisent tranquillement sous un arbre non loin de la mosquée. Nous sommes un lundi, jour de repos pour les travaux champêtres. « Nous rendons grâce à Dieu et à l’Aism qui nous a ouvert les yeux sur les bons comportements à cultiver pour éviter le paludisme », prie Mor Guèye, un militant du développement communautaire à Keur Ngagne Guèye ; un village d’environ 800 habitants, situé à la limite des communautés rurales de Touba-Toul et de Thiénaba dans le département de Thiès.

Mbaye BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !