Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge des maladies cardio-vasculaires : l’échocardiographie, un support essentiel dans le diagnostic et le traitement des patients - 01/12/2008 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La prise en charge des malformations et des pathologies cardiaques était, vendredi dernier, au centre des préoccupations à Dakar lors des premières Journées d’échocardiographie organisées en Afrique au sud du Sahara. Dakar a abrité les 28 et 29 novembre 2008, les Premières journées d’échocardiographie. Organisées par la Société sénégalaise de cardiologie (Sosecar) en partenariat avec le ministère de la Santé et de la Prévention et la collaboration de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elles ont réuni d’éminents cardiologues de niveau national et international autour de thèmes d’une importance majeure comme les valvulopathies, la fonction ventriculaire gauche et l’échocardiographie doppler fœtale.

Le Doyen de la faculté de Médecine, le Pr. Cheikh Sadibou Boye, qui a ouvert les journées, a précisé l’importance de l’évènement qui est une première en Afrique au sud du Sahara. La rencontre, qui a réuni, selon lui, toute l’expertise nationale et des spécialistes de divers horizons, est un creuset d’échanges sur l’échocardiographie qui demeure un support essentiel dans le diagnostic, le suivi et le traitement des malades.

Le Pr. Serigne Abdou Ba, président de la Sosecar a, pour sa part, fait un bref exposé sur l’évolution de l’échocardiographie au Sénégal, notamment avec les premiers cours dispensés en 1980 et les enseignements qu’il a reçus en 1987 de la part du Dr Yvette Bernard, qui dispense des cours à l’université de Besançon en France.

Si aujourd’hui, l’échocardiographie représente près de 90% dans le diagnostic du sujet en cardiologie, le Pr. Serigne Abdou Ba a émis le souhait d’organiser de façon périodique ce genre de rencontres et de les pérenniser.

Les travaux de ces premières Journées d’échocardiographie ont été marqués par des conférences sur les thèmes inscrits au programme et des ateliers pour allier la théorie à la pratique. Le Pr Jean-Claude Fouron de l’unité de cardiologie fœtale du Chu Ste Justine de l’Université de Montréal a fait, vendredi dans la matinée, une communication bien suivie par les cardiologues sur l’échocardiographie fœtale.

B. Bachir SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !