Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

OMD - Mortalité maternelle et infantile : l’initiative «Bajjenu Goxx» pour atteindre les objectifs - 16/01/2009 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les craintes du Sénégal d’atteindre les Objectifs du millénaire 4 et 5 sont de plus en plus manifestes. Car, la mortalité maternelle et néonatale reste toujours préoccupante avec 401 décès sur 100 000 naissances et 36 décès néonatals sur 1 000. Cependant, les initiatives ne manquent pas pour honorer les engagements vis-à-vis de la Communauté internationale. A cet effet, le Sénégal a initié le programme communautaire pour la promotion de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant intitulé «initiative Bajjenu Goxx» dont le lancement est prévu, lundi prochain, à Kolda.

En prélude à cette cérémonie, une rencontre avec la presse a été organisée, hier, pour décliner les grandes lignes de cet «ambitieux programme.» Il s’agira pour le ministre de la Santé et de Prévention de «responsabiliser, dans chaque quartier ou village, une femme dont la mission sera de sensibiliser ses consœurs et leur montrer comment elles peuvent éviter les accidents de grossesse, de l’accouchement, de suivre les femmes enceintes pour les familiariser avec les consultations prénatales, le suivi alimentaire et la vaccination».

Safiatou Thiam estime que ce programme qui sera d’abord exécuté à Kolda, puis Sédhiou avant d’être vulgarisé à l’échelle nationale, exprime la volonté du Sénégal d’être au rendez-vous de 2015. A cette date, explique-t-elle, dans les pays où les dirigeants avaient donné des engagements en 2000, il ne doit plus y avoir de décès fréquents de femmes liés à la maternité ou de mort-né. Car, un pays qui prétend au développement ne doit pas traîner ces indicateurs révélateurs d’un système de santé défaillant. C’est dire que la charge est lourde pour le Sénégal au regard de la situation actuelle des structures sanitaires.
Aussi, relever un tel défi suppose l’implication d’autres secteurs comme celui de l’Education ou de l’Alphabétisation. D’où le choix porté sur la région du Fouladou pour lancer cette initiative. Selon Mme Thiam, Kolda est dépourvue d’infrastructures sanitaires adéquates, la zone est enclavée, n’ayant pratiquement pas de routes praticables en plus d’abriter une forte population étranglée par la pauvreté. Pis, déplore t-elle, les femmes de la localité sont confrontées aux problèmes de grossesses rapprochées, de mariages précoces, d’un pouvoir de prise de décision très réduit.

Ainsi, avec cette initiative, il sera question «d’organiser les femmes leaders en un système de parrainage à partir des groupements et associations de femmes pour le suivi de la mère avant la conception, pendant la grossesse, durant l’accouchement, dans le post-partum et celui du nouveau-né et de l’enfant, contribuant ainsi, à l’amélioration de la santé maternelle, néo-natale et infanto juvénile à Kolda et Sédhiou par l’utilisation des services au moment opportun».

Par A. FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !