Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Création d’un fonds de solidarité-santé : Une couverture risque maladies pour tous - 02/02/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La couverture des risques maladies de la population sénégalaise est trop faible. C’est ce qui est ressorti de la présentation de l’état de mise en œuvre de la stratégie nationale d’extension de la couverture en risque maladie des Sénégalais. Selon le Dr Fily Wagué qui a déploré la souffrance persistante des malades à recevoir les soins nécessaires, les statistiques ont révélé que seul 20 % des personnes bénéficient d’une couverture médicale réelle. Autrement dit, il s’agit des 12,5 % non contributifs pris en charge par l’Etat, et le reste (7,5%) réparti à travers le privé et les compagnies d’assurances. Ce qui signifie que 80 % des sénégalais qui tombent malades font des pieds et des mains pour se faire soigner.

Le reste, c’est-à-dire ceux qui n’arrivent pas à se faire soigner, rendent l‘âme, faute de moyens mais surtout par défaillance du système de santé, incapable de venir au secours de ces populations.

C’est pourquoi, lors de son intervention, le Dr Wagué a préconisé dans sa recherche de solutions, une stratégie nationale de réponse à cette problématique par la mise en place d’un fonds de solidarité-santé dans le pays afin de pallier les difficultés que rencontrent les Sénégalais dans ce domaine. Le fonds de solidarité qui viendrait de l’Etat, serait alimenté, par exemple, par les taxes sur le tabac, l’alcool, les produits de luxe, les contributions des Sénégalais de l’extérieur, les apports des Collectivités locales, et toutes autres sources fiscales indiquées.

En effet, à y voir de plus près, rien que pour l’année écoulée, 84 milliards de nos francs ont été directement dépensés par les malades, eux-mêmes, pour se faire soigner dans les conditions difficiles que tout le monde sait.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !