Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Tabagisme au Sénégal : 10,2% des filles fument à l’école - 12/02/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les associations antitabac ont encore une fois plaidé pour l’augmentation des taxes sur la cigarette. Seule solution, selon elles, pour décourager les jeunes, en particulier les filles, à ne pas fumer dans les écoles.

Au Sénégal, plus de 10% des filles fument à l’école. L’information a été donnée hier par Oumar Ndao, point focal de la lutte antitabac au ministère de la Santé et de la Prévention. Il s’exprimait lors du séminaire d’information sur les mécanismes de taxation des produits du tabac au Sénégal et leurs conséquences. Une rencontre organisée par les associations de lutte antitabac, des parlementaires et sénateurs préoccupés par les méfaits de la cigarette.
Pour réduire le taux de consommation de la cigarette surtout chez les jeunes, les parlementaires et représentants des associations antitabac ont plaidé pour une augmentation du prix de la cigarette. Cette augmentation motiverait 42 millions de personnes à arrêter de fumer dans le monde.
Selon les estimations de l’Oms, en augmentant les taxes sur la cigarette, on pourrait réduire 10% de décès dus au tabac dont 9% dans les pays à revenus faibles. Ce qui est loin d’être le cas au Sénégal où deux milliards de cigarettes étaient commercialisés en 2007, a révélé Oumar Ndao.
Le commerce du tabac génère des recettes fiscales estimées à plus de 22 milliards de francs Cfa par an au Sénégal, a informé le point focal de la lutte antitabac au ministère de la Santé et de la Prévention.
Malheureusement, « aucune part de cette manne financière n’est affectée à la promotion de la santé et aux associations de lutte antitabac », a-t-il regretté. Il a rappelé que le continent africain est constitué de 700 millions de fumeurs dont plus de la moitié est constituée de jeunes de moins de 20 ans.

Eugène Kaly

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !