Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Loi sur le VIH/sida au Sénégal : Le grand lessivage - 28/06/2006 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Combler le vide juridique qui affecte la réalité du Sida au Sénégal, voilà l’objectif de taille que s’est fixé le Réseau des parlementaires pour la population et le développement. D’où l’organisation depuis hier, mardi 27 juin, à Dakar, en partenariat avec l’Unifem d’un atelier de partage sur une proposition de loi relative au Vih/Sida.

Au bout du compte, il est question de « dépoussiérer » ladite proposition de loi pour la conformer aux réalités nationales avant sa soumission au vote des députés.
Quoique le Sénégal ait réussi à contenir l’infection à Vih/Sida à hauteur de 0,7% dans la population générale, grâce à une stratégie de riposte nationale mise en exercice depuis les années 80 et impliquant tous les acteurs sociaux, il n’y existe pas de législation spécifique définissant les contours juridiques de l’épidémie du Sida.

Soucieux de répondre de manière structurelle à ce déséquilibre fortement préjudiciable à la lutte contre le Sida au plan national, le Réseau des parlementaires pour la population et le développement (Rppp), en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour la femme (Unifem) organise à Dakar depuis hier, mardi 27 juin, un atelier de finalisation d’une proposition de loi relative au Vih/Sida au Sénégal.

Objectif général de ladite proposition de loi : pallier le vide juridique en matière de prévention, de prise en charge, de protection et de promotion des droits de personnes infectées et/ou affectées, des groupes reconnus vulnérables comme les jeunes, les enfants, les travailleuses du sexe, les toxicomanes et surtout les femmes dont la vulnérabilité face à la pandémie est avérée.

Pour l’honorable député Famara Sarr, coordonnateur du Réseau des parlementaires, l’atelier de finalisation de la loi relative au Vih /Sida au Sénégal est l’aboutissement logique de tout un processus de concertations et de négociations institutionnelles, né depuis septembre 2004 à Ndjaména (Tchad) avec le Réseau des parlementaires africains et arabes pour la population et le développement. La finalité étant tout simplement d’adopter, dans le contexte de la lutte contre le Vih/Sida, une loi type propre aux réalités socioculturelles, économiques et politiques de chaque pays, tout en respectant dans leur globalité la dignité humaine et les droits des personnes atteintes.


Des dispositions conservatoires aux mesures répressives

Seulement, la présente proposition de loi soumise à l’attention de l’atelier du Rppp, ne vise pas seulement à assurer la protection des femmes, en particulier les femmes enceintes, des enfants affectés et/ou vivant avec le Vih comme des autres groupes vulnérables et leur inclusion spécifique dans toutes les politiques, stratégies et programmes de prévention et de prise en charge. Elle entend aussi promouvoir des mesures conservatoires et répressives pour endiguer toutes les violations contre les droits des Personnes vivant avec le Vih(Pvvih). Particulièrement ciblées ; les formes de discrimination et de stigmatisation à l'endroit des Pvvih dans leurs lieux de travail, les écoles, l’accès aux fonctions électives, au crédit, aux services d’assurances et même dans les établissements hospitaliers et de santé.

Dans la même dynamique, la proposition de loi relative au Vih/Sida se fixe aussi pour but de réfréner toutes les attitudes tendant à restreindre le droit à la vie, à l’intégrité physique et à la sécurité des personnes en verrouillant les procédures médicales comme les transfusions sanguines, les implantations de tissus ou d’organes, les interventions chirurgicales entre autres. Une manière de permettre en fin de compte les Pvvih d’accéder à une offre de services de santé de qualité et sans risque.

Notons enfin que l’atelier de finalisation et de « dépoussiérage » de la proposition de loi relative au Vih/Sida au Sénégal s’étend sur deux jours et réunit en plus des députés membres du Rppp et des représentants pays de l’Unifem les divers acteurs sociaux et partenaires au développement engagés dans la lutte contre le Sida au Sénégal ; praticiens du droit et de la santé, organisations de la société civile ; Comité national de lutte contre le Sida(Cnls) ; Onusida ainsi que les divers ministères plus ou moins impliqués dans la lutte contre le Sida(ministère de la Santé et prévention médicale, ministère de la Femme, de l’enfant et de la famille, ministère du plan etc.)

Moctar DIENG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !