Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Maladie de la rage au Sénégal : près de mille consultations par an - 24/03/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’issue des 2èmes rencontres du bureau africain des experts de la rage du continent africain (Afroreb) tenues à Dakar, les organisateurs étaient en face de la presse pour tirer le bilan des assises. Près de 1000 personnes sont consultées officiellement au Sénégal par année.

Près de 1000 personnes sont consultées chaque année à l’Institut Pasteur, mais seuls 5 à 6 cas de décès sont constatés officiellement au Sénégal, a souligné le Pr Bernard Marcel Diop. Il faut rappeler que selon l’Oms, 50.000 cas de décès sont notés chaque année dont la moitié en Afrique. Des données sous-estimées, dans la mesure où de nombreux cas ne seraient pas traités ou rapportés aux autorités sanitaires. Aussi les experts pensent que l’école devrait être le meilleur moyen pour sensibiliser les populations. Les experts ont recommandé le renforcement du contrôle épidémiologique et étendre les collaborations intersectorielles pour rendre à la rage le poids qui devrait être le sien. S’agissant des autorités, il leur a été demandé de s’impliquer pour mettre la rage à l’agenda des priorités sanitaires humaines et vétérinaires mais surtout de participer activement à la journée mondiale célébrée le 28 septembre de chaque année. Aussi, il est du devoir des autorités de favoriser la prise en charge totale ou partielle des patients afin que l’accessibilité au traitement ne soit plus une barrière. Au personnel de la Santé et du public, il a été recommandé que des actions de formation et d’information soient organisées auprès d’eux. Quant à la collaboration entre la santé humaine et animale, ils ont insisté qu’elle est le seul garant du succès dans la lutte contre la rage.

El H.A.THIAM

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !