Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Forum sur les risques liés aux infections nosocomiales en Afrique ; Des propositions pour la réduction du fléau attendues à Dakar - 19/03/2009 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal va abriter, pendant deux jours, un forum sur la sécurité des soins en Afrique. Ce sera l’occasion, pour les 150 participants attendus, de faire des propositions adaptées à la réalité de nos pays afin de réduire drastiquement les risques liés aux infections nosocomiales.

Différentes études l’ont confirmé et noté que «quelque soit le système de santé, au moins 10 % des admissions à l’hôpital entraînent des évènements indésirables pour des patients hospitalisés, la moitié d’entre eux étant considérée comme évitable». Selon le coordonnateur du Programme national de lutte contre les maladies nosocomiales (Pronalin), Pr Babacar Ndoye, qui animait hier une conférence de presse en prélude au Forum Afrique sécurité des soins 2009 qui se tient à Dakar du 24 au 26 mars, «ces évènements qui peuvent avoir des conséquences sévères ont un impact économique non-négligeable». Naturellement, l’Afrique est plus exposée à ces risques d’infections associées aux soins, avec des taux de prévalence variant entre 10 et 65 %.

Le Sénégal, traînant un taux de 10,9 %, n’est pas épargné par ces infections qui représentent «la troisième cause de mortalité maternelle, la deuxième cause de mortalité néonatale précoce et la première cause de morbidité postopératoire». Il devient ainsi indispensable pour les systèmes de santé des pays vulnérables de créer un réseau qui va inclure les patients, surtout ceux affectés par les erreurs ou évènements indésirables au cours des soins et leurs familles. Ainsi, en partenariat avec les professionnels de la santé et les décideurs, s’inscrire dans une dynamique d’amélioration de la sécurité des systèmes de santé.

Le Sénégal va donc abriter un forum régional pour «créer une plateforme d’échanges d’expériences entre les principaux acteurs des systèmes de santé en Afrique de l’ouest en vue d’une grande implication des patients dans les stratégies nationales d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins». Des sessions comme la situation des évènements indésirables dans les établissements de santé dans les pays de l’Afrique de l’ouest ou encore, le coût des évènements indésirables en milieu de soins et le rôle des systèmes d’assurance seront au centre des débats.

Les objectifs étant de «mobiliser» patients, professionnels…pour l’amélioration de la sécurité des soins dans les pays francophones, présenter leurs expériences en matière d’évènements indésirables liés aux soins ou encourager l’analyse collective des pratiques de soins à risques et créer une dynamique de changement de comportements des professionnels. Le Pr Ndoye indique que le forum de Dakar devra permettre la proposition de solutions adaptées à nos pays pour amoindrir drastiquement les risques liés aux infections nosocomiales.

Par Aly FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !