Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Sécurité des soins dans les hôpitaux : l’OMS insiste sur “l’opération mains propres” - 25/03/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Sécurité contraceptive continue d’être une grande préoccupation des dirigeants et spéicialistes de la santé dans le monde. Hier, à l’occasion d’une rencontre sur cette question d’actualité à Dakar, le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a estimé, que chaque année dans le monde, les soins de santé sauvent des centaines de millions de vies. Il a noté en même temps que ceux-ci ont apporté des biens sans précédents à des générations de patients et à leurs familles.

En s’exprimant sur la sécurité des soins en Afrique de l’Ouest, le représentant de l’Oms a souligné que le traitement et la prise en charge de centaines de millions de patients sont perturbés par des infections contractées au cours des soins et ont des causes multiples, liées à la fois aux procédures de soins et à certains comportements. C’était à l’occasion de l’ouverture hier à Dakar du forum sous-régional sur l’implication des patients et associations des soins en Afrique de l’Ouest. A en croire M. Filipe Junior il est presque impossible d’éliminer totalement les infections liées aux procédures de soins, même dans les pays les plus développés, à fortiori les pays en développement.

Toutefois, le représentant de l’Oms a souligné que « plusieurs stratégies peu coûteuses, simples et efficaces ont cependant fait leurs preuves et contribuent à la réduction de la morbidité liée à ces infections ».

Selon toujours lui des stratégies bien établies par son organisation s’efforcent de maîtriser ces risques dans des domaines relatifs aux produits sanguins et à leur emploi, aux pratiques d’injection et vaccination, à l’hygiène de l’eau et assainissement et aux procédures clinique, notamment dans les soins d’urgence de premier niveau. Et de poursuivre que le défi mondial pour la sécurité des patients englobe ces stratégies et encourage des actions et des interventions spécifiques ayant une portée directe sur les infections liées aux procédures de soins et la sécurité des patients.

C’est pourquoi il a souligné que ces actions doivent s’accompagner d’efforts pour mettre en œuvre les directives de l’Oms sur le lavage des mains dans les soins aux patients, en application du message un soin propre est un soin sûr. En soutenant que cette mise en oeuvre ne pourrait pas se concevoir sans la participation des patients et les usagers des structures de soins qui sont des acteurs pour la promotion de la sécurité de soins.

par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !