Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Journée internationale de l’infirmier : les maux de la profession diagnostiqués - 14/05/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Déficit en personnel qualifié, de formation surtout dans les soins spécialisés, manque de plan de carrière. Tels sont les problèmes diagnostiqués lors de la célébration, ce 12 mai 2009 à l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy), de la Journée internationale de l’infirmier par l’Association nationale des infirmiers et infirmières diplômés d’Etat du Sénégal (Aniides).

L’Aniides a célébré ce 12 mai, la Journée internationale de l’infirmier à l’Hoggy avec comme thème retenu : « Servir la collectivité, garantir la qualité : les infirmiers s‘engagent pour des soins innovants ». Le président du comité d’organisation, Aisa Diaga Ngom, a rappelé que cette journée est « une opportunité saisie pour partager, avec l’ensemble des acteurs de Santé, les activités et les préoccupations majeures de la profession tel que l’accès aux soins de santé de qualité, accessibles et innovants ».

Le Dg de Hoggy, le colonel Babacar Ngom, n’a pas manqué de souligner la place importante de ces acteurs de la Santé. « Cheville ouvrière du système de santé, ces acteurs sont les plus proches des populations au coeur du Sénégal profond », a dit le Dg. Il a invité ces derniers à « évaluer leurs pratiques à l’aune de la demande sociale et être davantage réceptifs aux populations ».

Car, l’exercice de la profession d’infirmier, bien que placé au cœur du dispositif et au niveau supérieur de la pyramide de santé, ne va pas sans contraintes majeures. Notamment le déficit en personnel qualifié, de formation surtout dans les soins spécialisés, le manque de plan de carrière.

Et le président de l’Aniides, Abdou Guèye, de proposer la création d’un conseil des infirmiers, organe de réflexion pour un meilleur cadre d’exercice de la profession.

Feu Samba Sylla, infirmier d’Etat et technicien supérieur de Santé et ancien surveillant du service de la réanimation de Hoggy, a été le parrain de la journée. Ses qualités ont été magnifiées. « Il fut un homme exemplaire, dont la compétence, la générosité et l’humanisme exceptionnel a été reconnu par l’ensemble de ses collaborateurs », ont témoigné ses collaborateurs.

Ndèye M. BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !