Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Limitation des ruptures de médicaments : la Pna révise les manuels de procédures - 14/05/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La révision des manuels de procédures est une priorité pour la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna). La question a été inscrite sa 4è revue annuelle ouverte le lundi 11 mai par le directeur de Cabinet du ministre de la Santé, de la Prévention et de l’Hygiène publique.

La révision des manuels de procédure est au cœur de la réflexion de la 4eme rencontre annuelle interne de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna). Cette option est un impératif. « La rencontre nous permet de faire une introspection et de dégager des axes pour améliorer nos performances parmi les aspects les plus urgents, il y a la révision des manuels de procédures pour les adapter aux réalités de l’heure », a fait savoir le directeur de la Pna, Pape Birame Ndiaye. Ce dernier a révélé que le pré-rapport du changement de statut est à sa phase finale. Le taux d’exécution du Plan d’actions est satisfaisant. « La Pna est un grossiste répartiteur. Notre mission, c’est de rendre les médicaments accessibles sur toute l’étendue du territoire national. Nous avons l’ambition de construire, au cours de l’année 2009, les pharmacies régionales d’approvisionnement comme à Kaolack, à Louga », dit le directeur. Il faut ajouter que la formation des agents sur les logiciels de gestion et de comptabilité a pour effet de limiter les ruptures dans les zones reculées. « Les efforts de la Pna ont permis d’améliorer l’accessibilité aux médicaments. Vous avez réussi le maillage du territoire national », a indiqué Cheikh Issa Sall, qui représentait le ministre de la Santé, Thérèse Coumba Diop.

La Pna travaille à augmenter ses capacités de stockage aussi bien à Dakar et que dans les régions. Aujourd’hui, le taux de péremption est passé de 8 % en 2007 à 6 % en 2008, a souligné le directeur.

Le représentant de l’Oms, Farba Lamine Sall, mettant l’accent sur le rôle central de la Pna dans le dispositif sanitaire du pays, a rappelé qu’un disfonctionnement de celui-ci aura des répercussions sur la prise en charge des malades dans les structures sanitaires. La finalisation du nouveau statut permettra à la Pna de disposer d’une unité de production et de lancer des appels d’offres.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !