Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le sida : la résistance aux antirétroviraux mobilise les scientifiques - 15/05/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La résistance aux antirétroviraux est au cœur de la réflexion. Lors d’un atelier tenu à Dakar, les spécialistes ont proposé des solutions à cette nouvelle donne dans la prise en charge des personnes vivant avec le Vih/Sida. « La résistance aux antirétroviraux est inévitable dans le traitement des personnes vivant avec le Vih/Sida. C’est la raison pour laquelle il faut faire en sorte que cette résistance arrive tardivement chez les patients sous traitement parce qu’une personne atteinte du Sida fait face à une population de virus qui l’affectent, du fait de changement du visage du virus. Donc, il faut un bon traitement et éviter une rupture des médicaments antirétroviraux ». Ces recommandations sont du Pr. Ndèye Touré Kane, de l’hôpital Aristide Le Dantec, service du laboratoire bactériologique virologique.

Cet atelier vise à améliorer la capacité des pays africains à faire face à la surveillance des résistances des antirétrovirales, a estimé le conseiller régional pour les laboratoires Vih, bureau régional Oms, le Dr Guy Michel Gershy Damet. « L’apparition des résistances compromet l’efficacité du traitement des personnes sous Arv. Il faut donc prévenir l’apparition de ces résistances », a indiqué Dr Damet.

Le Pr. Ndèye Touré Kane a révélé de son côté que pour faire face à ces résistances, l’Oms a mis en place trois stratégies. Il s’agit de suivre les patients qui sont sous traitement, de voir si les personnes infectées ne sont pas réinfectées par de nouveaux virus et de faire un clin aux recherches d’indicateurs d’alerte précoce. En 2007, sur 47 patients infectés et qui ne sont pas encore sous traitement Arv, seul un cas a été décelé.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !