Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte et prévention de la grippe aviaire : le Papluga teste ses capacités - 14/05/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Programme d’appui au plan national de prévention et de lutte contre la grippe aviaire (Papluga) a procédé hier, mercredi 13 mai, à Malika, à un exercice de simulation, d’alerte et de riposte contre la grippe aviaire. Une opération qui entre dans le cadre de l’application sur le terrain des moyens que dispose ce programme pour faire face à la maladie.

Le Sénégal est prêt à faire face à un éventuel cas de grippe aviaire. C’est du moins ce qu’a voulu démontrer les responsables qui ont en charge du Programme d’appui au plan national de prévention et de lutte contre la grippe aviaire (Papluga). En effet, un exercice de simulation, d’alerte et de riposte contre ce fléau a été organisé hier à Malika.

Cette action, deuxième du genre qui a regroupé les différentes personnes qui s’activent autour de la lutte et de la prévention contre la maladie (Sapeurs pompiers, service d’hygiène, gendarmerie, direction de l’élevage) consistait à l’abattage, à la désinfection et à l’incinération de 1250 poulets atteints ou suspectés de grippe à aviaire sur un espace de 500 mètres.

Ledit exercice avait pour objectif de tester la capacité de détection précoce d’une réaction rapide vis-à-vis de la maladie et de mesurer les moyens d’intervention, voire la fiabilité de la chaîne de communication et la collaboration entre les différents services impliqués dans le dispositif de lutte.

Selon le docteur Amadou Gueye, même si le Sénégal n’est pas infecté par le virus H5N1, il est nécessaire d’appliquer sur le terrain nos moyens pour tester les capacités de réaction de nos techniciens ». Dans la même lancée, Idrissa Kama, président des producteurs et industriels du Sénégal, a pour sa part magnifié cette initiative qui entre selon lui dans le cadre de la prévention contre la maladie.

Le Sénégal a mis sur pied depuis 2005 un dispositif de prévention et de lutte contre la grippe aviaire. Il est composé du Comité national de prévention et de lutte contre la grippe aviaire et du Programme d’appui au plan national de lutte contre la grippe aviaire (Papluga). Pour certains techniciens, la grippe aviaire est une infection d’origine virale due à un virus appelé Inflenza de type A sensible aux oiseaux sauvages et domestiques. Les poulets et les dindes sont les plus exposés et s’ils sont atteints peuvent êtres contagieux et parfois mortels.

Mamadou Amadou DIOP

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !