Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la reproduction : 50 « Badiénou Gokh » initiées à Thiès - 23/05/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Mercredi dernier, le district sanitaire de Thiès a réuni 50 femmes volontaires ou « Badiénou Gokh » au centre de Santé pour une journée d’échanges avec les spécialistes de la Santé de la reproduction, pour un renforcement de leur capacité en la matière. Cette première vague venue d’une partie des postes de Santé de la ville de Thiès a exprimé, par la voix de leur représentante, Mme Fatou Badiane, tout leur engagement à remplir le contrat de confiance qui les lie au choix opéré par leur communauté sur leur modeste personne. Revenant sur le contenu de cette journée d’imprégnation, Mme Mada Guèye Lô, responsable de la Santé de la reproduction au centre de Santé, a insisté sur l’accompagnement rapproché que les « Badiénou Gokh » devraient effectuer auprès des femmes en état de grossesse.

« Elles vont veiller sur le respect scrupuleux des consultations prénatales, les signes à risque dans une grossesse, la promotion de l’accouchement assisté dans les structures de Santé et le suivi du Programme élargi de vaccination des nourrissons », explique-t-elle.

Initié par le président de la République, Me Abdoulaye Wade, le concept « Badiénou Gokh » est une nouvelle stratégie qui s’ajoute dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile.

Ces femmes choisies par leur communauté, sur la base de la confiance, pour accompagner les femmes enceintes jusqu’à terme, doivent intégrer, dans cette lutte, les pesanteurs sociales qui entourent la maternité dans la société négro-africaine. Des verrous à faire sauter si le Sénégal veut atteindre les Objectifs du millénaire dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile.

Selon Dr Birahim Seck, médecin-chef adjoint du district sanitaire de Thiès, il faut communiquer, encore communiquer et toujours communiquer avec les populations via les « Badiénou Gokh » et tous les autres relais qui travaillent dans la sensibilisation.

Mbaye BA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !