Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme - Novartis et Mmv intensifient la lutte : un nouveau médicament au chevet des enfants - 03/06/2009 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal a abrité hier la 9e Réunion annuelle des parties prenantes de Medicines for Malaria Venture. Organisme qui, en partenariat avec Novartis, vient de mettre à disposition la nouvelle formulation du Coartem sous forme pédiatrique, pour limiter le nombre toujours important d’enfants morts par paludisme. Une valeur ajoutée apportée à la lutte contre le paludisme. Medicines for Malaria Venture (Mmv) et le laboratoire pharmaceutique Novartis ont joint leurs forces pour développer le Coartem Dispersible, spécialement destiné au traitement des enfants. Une façon de réduire drastiquement les millions de morts qui frappent cette cible, particulièrement vulnérable. Ce traitement novateur a été lancé en début d’année, selon les découvreurs, et «sera bientôt en mesure de soigner de nombreux patients et de sauver la vie de jeunes enfants». Même si la date exacte de sa commercialisation au Sénégal n’est pas précisée, des déclarations sont allées dans le sens de sa mise à disposition au début de l’hivernage prochain.

Cette annonce a fait l’objet d’un dîner entre les partenaires et les autorités médicales du Sénégal, lundi dernier, et au cours duquel, le Prix du projet de l’année 2008 a été décerné à l’équipe de Novartis. Une soirée qui a précédé la 9e réunion annuelle des parties prenantes de Medicines for Malaria Venture dont la mission, rappelle son président Directeur général, Chris Hentscel, est de «découvrir, développer et distribuer des antipaludéens innovateurs et efficaces». Un tel plateau ne pouvait laisser «insensible» le Sénégal qui a «conscience de l’impact négatif du paludisme sur le développement socio-économique et de la menace qu’il fait peser sur les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes».

Thérèse Coumba Diop, ministre de la Santé, qui a remis le prix à Novartis, a laissé entendre que le Sénégal a fait du contrôle et de l’éradication du paludisme «un objectif majeur qui implique l’utilisation de moyens divers dont les moustiquaires imprégnées, l’assainissement de l’environnement, les tests de diagnostic rapide (Trd) et bien sûr ce que Mmv appelle : la pointe de la lance des antipaludéens efficaces». Et de vanter la disponibilité dans toutes les structures publiques de santé des médicaments efficaces et abordables à travers les combinaisons à base d’Artémisine. Ces médicaments, rappelle Mme Diop, «sont cédés à la population à des prix fortement subventionnés aussi bien pour le traitement adulte que pour celui des enfants et les adolescents».
De toutes les façons, se réjouit-elle, «entre 2006 et 2008, soit 2 ans, nos interventions ont réduit le nombre de cas de paludisme de presque 80 %». Après les Act dont les résultats seraient très positifs, le ministre de la Santé approuve la nouvelle formulation du Coartem sous forme pédiatrique qui ne serait que bénéfique pour les enfants. D’autant plus qu’elle «est adaptée aux besoins spécifiques de l’enfant», car étant effervescent et «possède un goût agréable de cerise, ce qui facilite son administration à cette cible très sensible et parfois capricieuse».

Tous ces développements ont manifestement réjoui Eva Marie Coll Seck, qui est convaincue qu’à l’étape actuelle des choses, «le Sénégal devrait montrer la voie aux autres». A l’en croire, cette année doit être une «année charnière» pour les pays qui combattent le paludisme. D’abord, parce qu’il y a beaucoup de moyens financiers investis dans la lutte, mais aussi parce que des «stratégies claires» sont mises en œuvre. Pour la Secrétaire exécutive de Roll Back Malaria, si tout le monde s’y met, à l’image de Mmv et Novartis, on devrait pouvoir avoir des résultats palpables.
Pour sa part, le Dr Anne Claire a rendu hommage à tous ces enfants de l’Afrique du Sud et de l’Ouest pour avoir subi «avec réussite» tous les essais cliniques qui ont précédé la mise sur pieds du nouveau remède.

Par Aly FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !