Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Grippe A H1N1 : un bouclier d’alerte et de prévention mis en place au Sénégal - 13/06/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

75 pays à travers le monde sont touchés par la Grippe A H1N1 et en Afrique. Une pandémie mortelle qui a fait son apparition au Maroc et en Egypte où des cas ont été déclarés. Mais en Afrique Subsaharienne, aucun cas n’a encore été enregistré. C’est la raison pour laquelle les spécialistes pensent qu’il faut aller vite en érigeant des barricades sécuritaires. Et c’est le dispositif que vient de mettre en place le ministère de la Santé, de la Prévention et de l’Hygiène publique pour préserver notre pays de la percée de ce fléau qui a poussé l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a relevé depuis le 11 juin son niveau d’alerte à l’échelon maximal de 6.

La déclaration que l’Oms a adressée à ses Etats membres leur demandant de relever leur niveau d’alerte face à la nouvelle grippe A (H1N1) de la phase 5 à la phase 6, à la suite d’une réunion d’urgence de ses experts a fait trembler le monde. Ce passage au niveau 6 de l’épidémie de grippe A H1N1, montre que cette maladie qui est partie du Mexique et des Etats-Unis est devenue une pandémie mondiale puisqu’elle touche déjà 75 pays selon les chiffres officiellement rendus publics par l’Oms.

Une situation alarmante qui a fait que les autorités sanitaires du Sénégal ont senti la nécessité de rencontrer hier la presse nationale pour faire le point sur les dispositions et recommandations prises depuis l’apparition de cette épidémie il y a de cela deux mois.

Selon le Directeur de la prévention médicale et de l’hygiène qui présidait la rencontre en présence des spécialistes des maladies infectieuses, des partenaires au développement et des membres du Comité national de veille et de suivi de cette pandémie, au niveau mondial 28 764 cas ont été recensés et tous les continents sont actuellement touchés. L’Afrique est la dernière à être affectée avec des cas enregistrés en Egypte et au Maroc.

C’est pourquoi, a-t-il dit « la maladie est dans la phase 6 d’alerte. Il a toutefois rassuré que le Sénégal n’est pas touché mais déjà que des dispositions strictes ont été prises pour prévenir cette pandémie.

Abondant dans le même sens, le Dr Mady Bâ qui pilote le Comité de veille et de suivi mis en place au niveau du Ministère de la Santé a laissé entendre que le Sénégal est en phase avec les normes de l’Oms qui recommandent à chaque pays d’affiner des stratégies strictes tout en renforçant les surveillances dans les zones aéroportuaires, terrestres et maritimes.

Autant de mesures et de dispositions d’alerte prises pour identifier les voyageurs malades et détecter tous les cas suspects, ont en outre réaffirmé les autorités sanitaires devant les journalistes. Elles ont également annoncé qu’un plan de communication en langues nationales et française sera diffusé au niveau des médias en vue de sensibiliser les populations sur son mode de transmission, ses manifestations comme la fièvre, la toux, les difficultés respiratoires, les courbatures, les maux de têtes, de gorges et autant de préventions contre cette maladie infectieuse d’origine virale respiratoire très contagieuse qui affecte les porcs mais aussi les hommes.

A en croire les animateurs de la rencontre de presse, les structures sanitaires seront appuyées par un important dispositif ave des agents formés pour accompagner les mesures préventives déjà prises.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !