Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Croisade contre le paludisme et la malnutrition : la vitamine A, en rescousse à la moustiquaire imprégnée - 16/06/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une nouvelle offensive contre le paludisme combinée avec la distribution de vitamines A aux enfants de moins de cinq ans, se déroulera du 22 au 30 juin sur toute l’étendue du territoire national. Du succès de cette campagne dépendent les ambitions du Sénégal qui ne veut plus faire partie des pays les plus vulnérables à la mortalité infantile, au paludisme et à la malnutrition. C’est du moins l’avis du Dr Bakary Sambou représentant de l’Oms devant la presse pour annoncer le lancement de cette campagne couplée et pleine d’enjeux.

2006 -2010 est une étape cruciale fixée par la communauté internationale pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) dont l’échéance est fixée à 2015. En termes de prévention, l’initiative de coupler les moustiquaires imprégnées à la vitamine A destinée aux enfants de moins de cinq ans pourrait permettre aux autorités sanitaires d’accélérer le processus.

Le Dr Sambou représentant de l’Oms, face aux défis de l’échéance qui attendent les pays membres de cette organisation onusienne, a exhorté les autorités sanitaires à réussir ce double défi.

Il a fait remarquer que des études ont démontré que si une bonne campagne de prévention est assurée, la mortalité néonatale et infantile devrait baisser de 75 % par rapport aux données de l’an 2000. A l’en croire, les partenaires au développement se sont réjouis de cette mobilisation sénégalaise et souhaité la réussite de cette campagne hivernale.

Le relayant au micro, le Colonel Youssoupha Gaye, Directeur de la division de l’Alimentation, de la nutrition et survie de l’enfant est revenu sur l’enjeu de cette croisade qui est d’amener tous les acteurs à avoir le même niveau de prise de conscience par rapport à l’importance de chaque activité menée pour la survie de l’enfant.

Il a fait observer que la carence en vitamine A constitue encore un véritable problème de santé publique en Afrique. Pour étayer ses propos, il s’est référé au dernier rapport de l’Unicef sur la santé qui a montré que la mortalité des enfants est 14 fois plus importante que celle des adultes dans les pays en voie développement.

Pour sa part, le Dr Pape Moussa Thior , Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) a axé son intervention sur ce concept de campagne intégrée regroupant l’administration de la vitamine A et du mébendazole à la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides (Milda). Il a soutenu que deux millions de moustiquaires imprégnées seront distribuées gratuitement aux enfants de 6 à 59 mois. Dans la même veine, il a été prévu de sensibiliser les populations sur les avantages de la prévention des carences en vitamine A, des infections parasitaires du paludisme, avec un accent particulier sur Milda.

Quant à Youssou Ndour, leader du Super Etoile, il a salué cette initiative Sénégalaise que beaucoup de pays africains pourront dupliquer afin que l’Afrique puisse réduire la mortalité néonatale et infantile. Il a profité de cette occasion pour inviter les jeunes des départements de Pikine et de Guédiawaye à se mobiliser à l’occasion du concert qu’il va organiser samedi prochain avec d’autres artistes comme Pape Diouf, Souleymane Faye, Mbaye Ndiaye entre autres stars sénégalaises pour que le message soit mieux transmis à la population.

Par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !