Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Recrudescence de la tuberculose en Afrique : un rythme de propagation inquietant - 20/07/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La tuberculose continue de plus en plus de gagner du terrain en Afrique subsaharienne. En effet, en moyenne 600 personnes en meurent chaque jour. Et ce qui semble plus grave, c’est que 95 % des victimes appartiennent à la population dont l’âge varie entre 15 et 45 ans. Ce constat alarmant est fait par le Président de l’Ong « Cause Première ». C’était à l’occasion d’un point de presse organisé avant-hier à Dakar pour annoncer le lancement prochain d’une campagne de lutte contre la tuberculose en Afrique francophone.

Pour faire baisser le rythme de propagation de la tuberculose dans la région Afrique, l’Ong « Cause Première » a décidé de lancer officiellement au début du mois d’août une campagne de lutte contre le fléau en Afrique francophone.

En effet, au cours d’un point de presse tenu avant-hier, à Dakar, M. Banding Gassaman, président de cette Organisation humanitaire, devant les responsables du Programme National de lutte contre la Tuberculose au Sénégal, et de la Croix-Rouge a soutenu qu’un paquet d’activités de sensibilisation a été retenu en vue d’éradiquer définitivement la tuberculose dans l’espace francophone. Pour y arriver, il faudra procéder à la formation des journalistes de 13 pays à une meilleure connaissance de la maladie et ses stratégies de prévention, mener une action de lobbyng non seulement auprès des ministres de la santé des pays concernés mais aussi en direction des parlementaires, des élus locaux et des chefs d’Entreprises.

En outre, des musiciens des mêmes pays concernés seront sélectionnés pour participer à la composition d’une chanson prônant la lutte contre la tuberculose. Il est prévu également la réalisation d’un court-métrage qui présente les moyens de prévention, de guérison, de la co-infection avec le Sida, sans oublier les voies et moyens de lutter contre la non-stigmatisation et la discrimination dont souffrent les malades. A l’occasion de la rencontre, le président de « Cause Première » a renseigné également qu’une enveloppe de plus de 65 millions de F Cfa a été débloquée par des partenaires américains pour aider à la bonne réussite de la campagne de sensibilisation africaine.

Pour sa part, le Dr Mame Bocar Lô, coordonnateur du Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt) au Sénégal, s’est réjoui de ce financement qui va servir à mieux aider à combattre ce mal qui se propage à un rythme accéléré dans la région Afrique. Il a d’ailleurs indiqué que dans nos pays à forts taux de prévalence, plus de 90 % des populations ont déjà eu contact avec le bacille.

Expliquant la situation de la maladie au Sénégal, le coordonnateur du PNT, le médecin Colonel Mame Bocar Lô, a fait remarquer que les données les plus récentes seront connues bientôt à travers la publication de la revue semestrielle pour 2009 avec des tendances qu’il juge assez bonnes. Il a précisé par ailleurs que pour l’année 2008, le programme a obtenu un taux de guérison de 72% et espère enregistrer pour 2009 un taux de 85 %.

Quant à la prise en charge des cas de multi résistances, il a révélé que le programme est en train d’organiser la prise en charge avec l’érection d’un bâtiment au niveau de l’hôpital de Fann.

L’Ong « Cause Première » est une structure panafricaine qui intervient dans cinq pays situés dans la partie ouest-africaine, notamment le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire et la Guinée. Elle est née après les événements douloureux de 95 de la Casamance au cours desquels la plupart des partenaires ont fuit cette région du Sud du Sénégal.

par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !