Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la grippe A (H1N1) : 67 milliards de FCfa nécessaires pour l’achat de vaccins - 17/09/2009 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal a besoin de 67 milliards de FCfa pour se procurer des vaccins contre la grippe A (H1N1). Face à la presse hier, les autorités du ministère de la Santé ont assuré que le Sénégal n’a pas encore enregistré de cas, mais, il n’est pas à l’abri de la pandémie. « Au Sénégal, aucun cas de grippe A (H1N1) n’est encore enregistré », a assuré le Dr Mady Bâ, conseiller technique numéro 2 au ministère de la Santé, de la Prévention et de l’Hygiène publique.

Mais, il n’est pas à l’abri de cette pandémie qui continue de faire des ravages dans le monde. Notre pays, a rappelé le Dr Mady Bâ, a mis en place un dispositif de veille et d’alerte depuis le mois d’avril, date de l’apparition des premiers cas de la grippe A (H1N1) au Mexique. En plus, les autorités sanitaires sont en contact avec les laboratoires européens car le Sénégal doit disposer d’un stock de vaccins pour pouvoir faire face. Selon le Dr Mady Bâ, le Sénégal a besoin de plus de 67 milliards de FCfa pour se procurer des vaccins contre la grippe A (H1N1).

Une fois acquis, les doses de vaccin seront reparties selon les priorités de l’Oms. Il s’agit d’abord de vacciner le personnel de Santé, ensuite les groupes vulnérables comme les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies chroniques (diabète, insuffisance rénale, maladies du cœur...) et les forces de sécurité. En attendant que cela se réalise, les autorités sénégalaises sont en pourparlers avec les laboratoires qui fabriquent ces vaccins pour que notre pays puisse disposer de vaccins et faire face à cette grippe, a informé le directeur de la Prévention médicale le Dr Aboubacry Fall.

L’Oms négocie aussi avec les laboratoires pour qu’il y ait un stock important de vaccins dans les pays africains, a informé son représentant, le Dr Malang Coly, qui demande aux Etats africains de faire des efforts en se dotant de vaccins contre la grippe A (H1N1) qui a déjà fait plusieurs morts. En Afrique, plusieurs pays sont touchés par la pandémie, parmi lesquels, l’Afrique Sud, le Kenya, l’Ile Maurice, le Cap-Vert, la Tanzanie.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !