Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Campagne de lutte de grande envergure contre le paludisme : la Mauritanie donne le ton - 03/10/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’option mauritanienne de rendre gratuite la distribution des antipaludéens doit inspirer beaucoup de pays africains notamment ceux situés au sud du Sahara et qui subissent gravement les ravages de la malaria. Il s’agit là en effet d’une mesure qui peut certes s’avérer coûteuse en termes de moyens mais par contre très avantageuse en termes économique et sociale. Car seule cette politique de gratuité des soins peut aider à contrer les effets ravageurs de cette maladie qui coûte cher à nos pays pauvres.

Le dernier recensement de l’OMS a révélé ainsi que sur les 250 à 500 millions de cas dans le monde, la maladie en tue entre 1,5 à 3 millions de personnes dont les 80 % de décès sont enregistrés en Afrique au Sud du Sahara. C’est dire, en somme que cette maladie est à l’origine d’énormes pertes en vies humaines et des coûts élevés pour les soins.

D’où son taux de mortalité élevé dans les pays pauvres. En attendant un vaccin, l’Afrique subsaharienne a certainement besoin d’une politique de gratuité du traitement de cette maladie. Et les milliards injectés par les bailleurs dans le cadre de l’appui à la lutte contre le paludisme pourrait bien favoriser une telle dynamique. Même s’il existe aujourd’hui des médicaments à moindre coût et des moustiquaires imprégnées distribués gratuitement aux enfants âgés de moins de cinq ans et aux femmes enceintes, il reste constant que la plupart des patients qui souffrent de cette maladie n’ont même pas de quoi se payer un ticket d’hôpital pour se faire consulter à fortiori se procurer l’ordonnance qui leur est prescrite.

Et avec la crise financière que les populations africaines subissent de plein fouet, la situation va de mal en pis. C’est ce qui donne d’ailleurs plus de sens à la nouvelle décision des autorités mauritaniennes après celle déjà en vigueur et qui est relative à la gratuité du traitement de l’insuffisance rénale. Une autre maladie dont le traitement est très coûteux qui affecte de plus en plus certaines franges de la population africaine.

par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !