Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Chirurgie orthopédique : seules 5 régions du Sénégal disposent de spécialistes titulaires - 03/10/2009 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l’instar des autres spécialités en chirurgie, celles en charge de l’orthopédie et de la traumatologie souffrent d’un déficit criard de spécialistes au Sénégal. Pour ces disciplines, le Sénégal ne dispose que de 48 chirurgiens orthopédistes et traumatologistes encore que seuls 38 ont le grade de sé­nior, c’est-à-dire des pratiquants accomplis ou titulaires. Les dix autres étant des étudiants pratiquants en fin de formation. Dans ces conditions, c’est l’intérieur du pays qui souffre le plus de ce man­que de ces spécialistes. Ce qui né­cessite des transferts de ma­lades, en grande partie des estropiés de la route vers Dakar.

Aujourd’hui, seules les régions de Thiès, Kaolack, Ziguinchor, Saint-Louis et naturellement Da­kar ont des spécialistes orthopédistes et traumatologistes titulaires, la majeure partie d’entre eux pratiquent à Dakar. Aucun des hôpitaux régionaux ne dispose de services de spécialités. Les seuls qui existent étant répartis entre les grands centres hospitaliers de Dakar. Néanmoins, apprend-t-on, les régions ont des spécialistes, mais ils sont encore en formation.
Alors que les pathologies et les traumatismes liés aux os, articulations, muscles, tendons, nerfs ou ligaments sont très fréquents au Sénégal, soit près de 14 000 souffrants enregistrés par an, l’offre d’hospitalisation est très moindre. Il est, en effet, fait état de 416 lits dont 216 se trouvent dans la seule région de Dakar. Alors que théoriquement, l’Oms recommande 1 lit pour 15 habitants.

Malgré son retard très important en termes de chirurgiens orthopédistes et traumatologistes, le Sénégal abrite le seul centre de formation de ces spécialités en Afrique noire. Depuis le début de cette formation, très prisée du reste, 62 personnes ont pu être formées dont 18 de nationalités étrangères.

Cette cartographie de la spécialité a été dressée, à l’occasion d’un point de presse préparatif au 8e congrès conjoint de la Société africaine d’orthopédie (Safo) et au 5e congrès de la Société sénégalaise d’orthopédie-Traumatologie (Sosecot). Cet évènement, qui est à sa deuxième édition, regroupe du 1er au 4 octobre à Dakar d’éminents praticiens, des enseignants-chercheurs, membres et invités des deux sociétés.
Les participants vont réfléchir sur plusieurs thèmes dont certains portent sur des problématiques de santé publique et d’autres, sur la santé et la sécurité du travail.

Par Aly FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !