Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Croisade contre les maladies cardio-vasculaires au Sénégal : le parlement s’engage à appuyer les malades - 12/10/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ils étaient nombreux hier, dimanche 11 octobre, au rendez-vous pédestre destiné à marquer la Journée mondiale du cœur. Plusieurs personnalités politiques, sanitaires et acteurs dans la lutte contre ce fléau ont participé à la célébration de cette Journée mondiale. Face aux maladies cardio-vasculaires qui sont en train de décimer des milliers de vies, l’Assemblée nationale est montée au créneau et s’est s’engagée à apporter son soutien dynamique à la lutte. C’est son président, Mamadou Seck, qui l’a affirmé avec force, dans l’hémicycle, en recevant les organisateurs de cette grande mobilisation ainsi que les autorités sanitaires.

Première cause de mortalité dans le monde et deuxième au Sénégal après le paludisme, les maladies cardiovasculaires appelées « tueuses silencieuses » déciment les populations, beaucoup plus que le sida et la tuberculose. Et cette tendance, loin de régresser, prend au contraire de plus en plus d’ampleur, au point de devenir une menace inquiétante pour tous. Afin d’attirer davantage l’attention sur ce fléau, la Journée mondiale du cœur a été l’occasion de mobiliser hier, à Dakar, une foule impressionnante. Autorités sanitaires, professeurs, médecins, étudiants, infirmiers, malades, leaders d’associations, jeunes, vieux et femmes de toutes les couches de la société ont été à ce grand moment de mobilisation à laquelle se sont associés des dirigeants politiques dont Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste et Ousmane Masseck Ndiaye du Pds, par ailleurs président du Conseil économique et social,.

C’est vers 09 heures 30 mn que la procession a pris son envol, au Triangle Sud. Organisateurs et participants, tous habillés en tee-shirts blancs avec képis vissés sur la tête, ont déroulé alors, pendant plusieurs heures et sous un soleil ardent, pancartes et banderoles. L’on pouvait y lire leurs messages de détermination : « Engageons-nous ensemble à lutter contre les maladies cardio-vasculaires », « Barrons la route aux tueuses silencieuses » ou « Luttons contre les facteurs de risque ». La procession, partie donc du rond point de la Rts, a arpenté l’Avenue Blaise puis la place de Washington, l’Assemblée nationale et l’hôpital Principal de Dakar. Le président de l’Assemblée nationale, visiblement touché par cette forte mobilisation, a annoncé l’engagement de son institution à appuyer la Société sénégalaise de cardiologie dans le combat qu’elle mène face aux menaces croissantes des maladies cardiaques. Entre cette organisation et son institution, le président Mamadou Seck a révélé que les contacts sont déjà pris et que, dans les jours à venir, il s’agira d’établir les modalités de leur partenariat.

Pour une vaste coalition contre les maladies du cœur

A l’hôpital Principal, les randonneurs seront rejoints par des malades du cœur venus se faire entendre. C’est à 10 heures 30mn que les marcheurs sont arrivés à la place de l’indépendance pour s’exprimer de vive voix et lancer des appels contre ce mal insidieux qui abat de plus en plus de personnes dans la société et qu’il ne faut pas ranger dans la fatalité. Devant la foule, le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’hygiène publique s’est réjoui de cette initiative qui a mobilité autant de monde et salué la présence de Ousmane Masseck Ndiaye, président du Conseil économique et social qui a partagé cette manifestation du début à la fin. Il a salué aussi la participation des acteurs de la Santé, des jeunes et moins jeunes ainsi que les femmes qui ont démontré leur engagement dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. « Cette marche doit être le point de départ d’une vaste coalition dans le cadre de la lutte contre les maladies cardiaques » a-t-il indiqué. Pour sa part, le Pr Serigne Abdou Bâ, président de la Société sénégalaise de cardiologie a insisté sur le fait que les maladies cardiaques font partie des maladies chroniques dont la prise en charge reste très difficile car elle est coûteuse et contribue à la paupérisation des malades.

par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !