Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Cataracte, prostate, hypertension artérielle et infections urinaires chez les femmes : diagnostic sans frais aux Hlm Rufisque - 19/10/2009 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le poste de santé des Hlm de Rufisque a abrité le samedi dernier une Journée de consultations gratuites. Le diagnostic a concerné environ plus de 320 personnes. Cataracte, prostate, hypertension artérielle et infections urinaires chez les femmes ont figuré parmi les pathologies les plus récurrentes lors de cette journée organisée par le Cercle des Amis de la localité unis pour le développement (Calud).

Environ plus de 320 personnes se sont fait consulter gratuitement au poste de santé des Hlm de Rufisque samedi dernier. Le décompte final se présente comme suit : 131 en médecine générale, 28 en gynécologie, 94 en pédiatrie et 73 en ophtalmologie. Chez les personnes du troisième âge, la cataracte et les prostates constituent les pathologies les plus fréquentes. En effet, confie l’ophtalmologue le Docteur Dakha Ndiaye, sur les 73 personnes diagnostiquées, les 75 % souffrent de cataracte. Toutes, des personnes du troisième âge dont la moitié avait déjà commencé le traitement. Après la cataracte, viennent les conjonctivites (15 %) et le reste concerne les amétropies (myopie, presbytie et hypermétropie). Le Dr Ndiaye trouve normal le taux élevé de cataracte chez les personnes âgées, car dit-il, elle est la pathologie la plus fréquente en gériatrie. Souffrant de cataracte avec un début de traitement, le vieux Mamadou Ndiaye, un notable de la cité des Hlm a saisi cette opportunité pour voir l’état de santé de ses yeux. ‘Cette initiative du Calud est importante car elle permet aux personnes âgées de la cité de s’informer de leur état de santé et de pouvoir se traiter gratuitement’, se félicite le vieillard. Cependant, il déplore l’indisponibilité de certaines molécules parmi les médicaments distribués gratuitement.

Le prostatisme, les lombalgies et l’hypertension artérielle figurent régulièrement dans le lot des pathologies décelées chez les personnes âgées. ‘Tous les cas qui nécessitaient une prise en charge sont traités sur place, les autres sont envoyés dans les structures de référence’, confie un médecin qui a eu à diagnostiquer bon nombre de personnes âgées.

Chez les femmes, surtout celles âgées entre 18 à 45 ans, ce sont les infections urinaires et vaginales qui sont les plus fréquentes. A cela s’ajoutent les règles douloureuses chez les jeunes filles et les douleurs abdominales pelviennes (Dap). Selon la sage-femme Ngounia Ndiaye Doucouré, ces infections sont liées en majeure partie à un manque d’hygiène et à l’utilisation de certains produits comme les ‘saf-safal’. Les habits très serrés que portent les femmes peuvent être également source d’infections, informe la sage-femme. Parmi la quarantaine de femmes consultées, trois manifestent un début de grossesse et trois autres souffrent de stérilité. Ces dernières ont fait huit ans de mariages sans enfant. Pour la prise en charge, certaines ont reçu gratuitement des médicaments, d’autres sont orientées dans les centres de spécialisation comme l’hôpital Youssou Mbargane.

Cette Journée de consultation gratuite est la seconde manifestation du genre organisée par le Calud. En effet, il y a cinq mois, l’association des Hlm de Rufisque avait organisé une journée de dépistage sur le diabète en collaborations l’association des diabétiques de la vieille cité. Pour le Président du Calud, Gora Sarr, la santé des populations constitue une préoccupation majeure. C’est pourquoi, dit-il, le Calud ne ménagera aucun effort pour trouver tant soit peu, et en collaboration avec les autorités sanitaires de la localité, les moyens pour une meilleure prise en charge des problèmes de santé des populations qui ne disposent pas souvent de moyens.

Organisation de la journée de consultation : le Calud déplore la non-implication des autorités politiques de Rufisque

Les habitants des Hlm de Rufisque ne sont pas contents du comportement des autorités politiques de la ville de Mame Coumba Lamb. En effet, pas une seule autorité n’a apporté sa contribution à cette journée de consultations gratuites, déplore Ndiaba Seck, président de la Commission santé-environnement du Calud. De son avis, la santé des populations importe peu à ses autorités politiques qui ont été pourtant informées de la tenue de cette journée.

Présidente d’organisation de cette journée, Mamy Niang abonde dans le même sens. Selon elle, cette journée a été entièrement organisée par le Calud sur fonds propres. ‘Hormis l’appui de la Pharmacie nationale d’approvisionnement qui a offert un lot de médicaments, et la contribution de quelques bonnes volontés de la cité des Hlm Rufisque, aucune autorité politique n’a daigné soutenir cette journée de consultations gratuites’, déplore-t-elle.

Issa NIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !