Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Tambacounda : journée mondiale de lutte contre le sida, le centre conseil pour adolescents de Tambacounda, une référence nationale - 01/12/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis trois ans le centre conseil pour adolescents de Tambacounda occupe la place de leader dans les stratégies de prévention contre le Vih/Sida. Avant même la fin de cette année 2009, elle a largement dépassé les objectifs qui lui sont assignés en termes de dépistage volontaire et anonyme, plus de 5560 individus se sont fait déjà une idée de leur statut sérologique à la grande satisfaction des autorités médicales de la région.

« La remarquable organisation et la très bonne compréhension du centre conseil pour adolescents de Tambacounda fait qu’elle est la plus performante de ce pays en matière de dépistage volontaire et anonyme du Vih/Sida », soulignera d’entrée de jeu pour s’en féliciter le médecin chef de région de Tambacounda. Pour le Dr Adrien Sonko, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, « ce centre mérite beaucoup plus d’appui pour motiver davantage et encourager ses responsables ».

D’ailleurs en ce lendemain de Tabaski où la plupart des services fonctionne au ralenti, au centre conseil pour adolescents de Tambacounda ce lundi, le coordonnateur et une équipe de pairs éducateurs étaient à pied d’œuvre pour préparer la journée mondiale de lutte contre le sida. Cette structure est devenue une référence nationale en termes de dépistage volontaire et anonyme, « seul moyen aujourd’hui pertinent de lutte contre la transmission du virus du sida », si l’on en croit un expert médical.

En 2008 par exemple, pour ce qui est des indicateurs du Cnls qui étaient de l’ordre de 2100 personnes à dépister, le centre, grâce à des stratégies fixes et avancées a pu réaliser 243%, soient 5109 personnes dépistées. S’agissant de cette année 2009, déjà en fin novembre, 5767 personnes ont une idée de leur statut sérologique, un chiffre qui pourrait largement être revu à la hausse au sortir de la semaine d’accélération prévue le 9 décembre prochain. Les stratégies mises en place par le dynamique coordonnateur ont payé.

Un réseau de pairs éducateurs est à pied d’œuvre, des jeunes fortement convaincus qu’ils ont leur partition à jouer dans cette croisade contre la pandémie du sida. 66 activités classiques de sensibilisation sont rondement menées dans les coins et recoins du département de Tambacounda, elles vont des causeries aux concerts de théâtre, en passant par les activités de communication inter personnelle ou encore les fameux podiums très prisés par les jeunes dont 9443 seront touchés par cette batterie d’activités de prévention. « Nous y croyons, nous qui avons eu la chance d’être formés et si c’était seulement pour des prébendes que nous nous activons ou de l’argent, nous n’en serions pas là », précise le président du réseau des pairs éducateurs.

Aujourd’hui, des jeunes jadis réfractaires au dépistage fréquentent volontairement le laboratoire du centre, tout comme des couples qui ont bien perçu les messages. « Mieux vaut connaître son statut et adopter des comportements de nature à barrer la route à la propagation du virus » nous a confié une jeune dame qui soutiendra avoir fait deux fois le dépistage volontaire et anonyme. Il arrive même que des infirmiers chefs de poste réfèrent leurs patients au centre conseil pour adolescents en lieu et place du centre de santé.

De l’avis du coordonnateur Madou Cissé, seul les résultats les motive dans la mesure où il est arrivé une longue période qui a vu le centre être dépourvu de tout moyen logistique. N’empêche, la volonté de bien faire qui anime le coordonnateur et son équipe a fait produire d’excellents résultats. La journée de lutte contre le sida se prépare activement avec le soutien de partenaires comme l’Ademas et Unfpa, et tous prient pour que ce formidable élan ne soit point brisé et là-dessus, l’on soutient qu’il faut que ces belles performances soient magnifiées, et avec la manière, par le Cnls.

Par Boubacar Dembo TAMBA

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !