Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Pour causes de carence en vitamines et en mineraux : 61% des enfants de 0 à 5ans exposés à des maladies - 08/12/2009 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un rapport présenté par l’Unicef sur les dommages causés par les carences en vitamine et minéraux, renseigne qu’au Sénégal 61 % des enfants de 0 à 05 ans seraient exposés à des risques de maladies. Ce qui explique, qu’en dépit des interventions organisées depuis plusieurs années, des efforts restent encore à faire pour apporter une solution à cette situation. Du moins c’est ce qui ressort du rapport rendu public en prélude à la célébration des journées de supplémentation en vitamine A et de déparasitage.

En effet, ils sont des milliers d’enfants qui meurent chaque année pour cause de carence en vitamine A. Et au Sénégal, selon les résultats d’une enquête démographique et de la santé Eds IV, présentés par l’Unicef, le taux de mortalité d’enfants pour cause de cette carence en vitamines est de 121 pour mille. Alors qu’il est établi lorsque dans un pays la mortalité infanto juvénile ( 0 à 5 ans) est supérieure à 70 pour 1000, la carence en vitamine A devient un problème de santé publique. C’est ce qu’a révélé un document, en prélude à la célébration des Journées de supplémentation et de déparasitage. Le même rapport révèle que la carence en vitamine A constitue un véritable problème de santé publique compte tenu de la situation épidémiologique ainsi que les conséquences graves qu’elles engendrent sur la santé des enfants.

Le rapport note en outre que la majorité des cas décès d’enfants de moins de cinq ans enregistrés sont liés à un certain nombre d’affections courantes dont il est possible de prévenir et de traiter par des interventions à impact élevé et à coût réduit. A ce titre, la supplémentation en vitamine A constitue un moyen efficace dans la lutte contre la mortalité et la morbidité des enfants de moins de cinq ans. C’est pourquoi, ajoute le rapport, les journées locales de supplémentation en vitamine débutées en 1999 se sont vues enrichies depuis 2005 par l’introduction du déparasitage des enfants de 12 à 59 mois. Mieux, des études ont montré que l’amélioration de l’alimentation riche en vitamine A des enfants de 6 à 59 mois augmente leur chance de survie par la réduction de 25 % de la mortalité attribuable aux maladies infantiles telles que la rougeole, la diarrhée, et les infections respiratoires aigues. Au Sénégal de telles actions ont permis la couverture de plus de 80 % d’es enfants de cette tranche d’âge sur l’ensemble du territoire national.

Les aliments qui se prêtent à la fortification en vitamine A sont, selon la même source, l’huile, le beurre, le lait et ses dérivés en raison de la solubilité de cette vitamine dans les corps gras. Tout comme le jaune d’œuf, le fromage, les feuilles vertes foncées (mbum : manioc, ou neberday, baobab, haricot, patate, bissap,…) ainsi que les fruits et légumes (melon pastèque, mangue, papaye, goyave, tomates, nadio, carrotes…)

par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !