Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Sokone : le centre de santé relève son plateau technique - 14/12/2009 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C'est parce que le centre de santé de Sokone (région de Fatick) vient de bénéficier d'un équipement du projet d'Appui aux systèmes de santé des régions médicales de Kaolack et de Fatick (Assrmkf), relevant, du coup, son plateau technique que ses autorités ont jugé nécessaire d'organiser, ce week-end, des journées portes ouvertes. Objectif : faire connaître aux populations ce que la structure hospitalière leur offre comme paquet de services.

(Correspondance) - En collaboration avec le projet d’Appui aux systèmes de santé des régions médicales de Kaolack et de Fatick (Assrmkf), un projet belgo-sénégalais d'une durée de quatre ans, le centre de santé de Sokone (région de Fatick) a organisé, ce week-end, des journées portes ouvertes. Un grand moment de communication entre la structure hospitalière et les populations, selon le Dr Sarany Coly, médecin-chef dudit district sanitaire. Objectif : faire connaître aux populations le paquet de services que leur offert la structure. Selon le Dr Coly, le centre de santé qu’il dirige, dispose de 40 lits d’hospitalisation, de deux ambulances, dont une fonctionnelle offerte par le projet Assrmkf et facilitant les évacuations vers d’autres structures de référence comme l’hôpital régional de Kaolack. Mais également une salle d’accouchement qui reçoit en moyenne une soixantaine de parturientes par mois, un bloc opératoire, deux tables de chirurgie, une radiologie, une échographie, un service d’aide au diagnostic, un laboratoire qui, confie le Dr Sarany Coly, est d’un grand apport pour le bilan préopératoire et pour la transfusion sanguine.

Un plateau technique relevé que Sokone doit, en grande, partie au projet belgo-sénégalais d’Appui aux systèmes de santé des régions médicales de Kaolack et de Fatick (Assrkf) qui intervient dans la zone depuis 2006. Résultat : les évacuations des malades vers le centre hospitalier régional Elhadji Ibrahima Niass de Kaolack ont beaucoup diminué. Ainsi, entre 2008 et 2009, le nombre de références vers cet hôpital est passé de 241 à 188. Au niveau du bloc opératoire, les activités ont démarré le 25 mai 2007. C'est à cette date que le bloc a donné ses premiers de coups de bistouri pour une césarienne. Et jusqu’en novembre dernier, 253 interventions chirurgicales ont été réalisées au niveau de ce centre de santé.

C'est pour élargir la gamme des services offerts, que le district sanitaire de Sokone qui compte quatorze postes de santé, a démarré la chirurgie en octobre 2008 avec l'aide du projet Assrmkf et en collaboration avec la Chaire de chirurgie de l'hôpital Aristide Le Dantec. Et, depuis lors, 141 cas de chirurgie ont été réalisés dont 30 entre octobre et décembre et 111 autres cas entre janvier et novembre 2009. Et, à ce jour, onze chirurgiens ont déjà effectué leur service au niveau de ce centre de santé.

Il n'en demeure pas moins que dans cette structure, certains services restent encore à développer. Il s'agit, indique le Dr Sanary Coly, de l'ophtalmologie. Une pathologie qui, révèle-t-il, est fréquente dans la zone. A quoi s'ajoutent la pédiatrie et le service de l'urologie. Aussi sollicite-t-il un équipement complémentaire pour une meilleure prise en charge des patients qui se référent au centre de santé de Sokone. Non sans dire que ce sont plutôt les populations, à faibles revenus, qui vont souffler. Cependant, reconnaît le Dr Coly, des évacuations vers d'autres structures à Kaolack ou à Dakar ne manqueront pas. Le médecin-chef du district sanitaire de Sokone a aussi sollicité une formation du personnel d'appoint pour améliorer leurs prestations de service, mais également l'augmentation de la capacité d'accueil. L'objectif étant de faire face à un éventuel rush vers sa structure compte tenu de son plateau technique relevé.

Pour sa part, le Dr Lodi Evariste, agent technique national, par ailleurs co-directeur du projet, ne croit pas à un rush vers cet hôpital. En effet, selon lui, au Sénégal, le système de santé est bien conçu et tout est bien structuré. De ce fait, renseigne-t-il, chaque niveau joue pleinement son rôle. Il est aussi revenu sur les différents types d'appui du projet belge qui doit prendre fin au mois d'avril 2010. Revenant sur le but visé à travers l'organisation des journées portes ouvertes, le Dr Evariste dira que c'est à encourager en ce sens qu'elles visent à améliorer la communication entre les populations et les services de santé, de visiter les différents services et de comprendre ce que fait chacun d'eux. Les journées de l'hôpital de Sokone ont été clôturées par une activité de don de sang.

Le projet belgo-sénégalais d'Appui aux systèmes de santé des régions médicales de Kaolack et de Fatick (Assrmkf) doit avoir une durée de quatre ans. La population ciblée par le projet comprend environ 1 800 000 personnes dispersées dans les deux régions. La plupart de ses activités se concentrent sur deux districts-pilote par région sur les dix que comptent les deux régions. Dans ces districts ciblés, le projet appuie, en collaboration avec l'équipe cadre de région, les équipements cadres de district pour améliorer le fonctionnement, la planification et l'organisation des services sanitaires. L'objectif du projet est d'améliorer l'état de santé de la population des régions de Kaolack et Fatick et son accès à des soins de santé de qualité.

ELH.Thiendella FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !