Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


L'accès au texte intégral des articles nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà client ? Identifiez-vous !


Créez votre compte

Affichez le tarif qui vous correspond

Consultez les Conditions générales de vente


Abonnez-vous à Médecine d'Afrique noire - Edition imprimée

Tarif pour un abonnement à l'édition imprimée de Médecine d'Afrique noire destiné à un particulier et à expédier en « Afrique » : 210 €




Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6409 - Août/Septembre 2017 - pages 443-448

Docteur Ciré Ndiaye Paralysie récurrentielle bilatérale : l’aryténoïdopexie est-elle toujours compétitive ?noteEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Auteurs : A.B. Djafarou, C. Ndiaye, M. Ndiaye, E.S. Diom, H. Ahmed, N.F. Thiam, N. Pilor, S. Maiga, M.S. Diouf, R.E.A. Deguenonvo, A. Tall, B.K. Diallo, I.C. Ndiaye, R. Diouf - Sénégal


Résumé

Introduction : La Paralysie Récurrentielle (PR) bilatérale en adduction est une situation clinique dramatique. Le traitement repose sur la chirurgie par voie endoscopique couplée au laser. Ce procédé thérapeutique est inaccessible dans beaucoup de pays en développement. La chirurgie par voie externe peut-elle constituer une alternative ?
Matériel et méthodes : Nous avons mené une étude rétrospective portant sur 20 patients, porteurs d’une PR bilatérale en adduction post-thyroïdectomie, sur une période de 12 ans. Tous les malades ont été traités par abord chirurgical cervical externe. L’appréciation des résultats se faisait sur la possibilité de décanulation et la qualité de la voix.
Résultats : Tous les malades étaient de sexe féminin avec un âge moyen de 43 ans. La PR était une complication de la thyroïdectomie totale dans 85% des cas et subtotale dans 15% des cas. L’abord latéral du larynx nous a permis de réaliser 16 aryténoïdopexies selon King et 2 aryténoïdectomies associées à une cordopexie selon Graaf Woodman. L’abord antérieur par thyrotomie, effectué dans 4 cas, a permis de réaliser une aryténoïdectomie dans 1 cas et une cordo-aryténoïdectomie dans 3 cas. La décanulation a été effective chez tous les malades après un délai moyen de 30 jours. Après analyse perceptuelle, chez 11 patients, la qualité de la voix était jugée bonne dans 4cas (36.63%), passable dans 2 (18.18%) et mauvaise dans 5 (45.46%).
Conclusion : Nos résultats sont satisfaisants et comparables à ceux des séries des pays développés, usant des procédés endoscopiques au laser.

Summary
Bilateral laryngeal palsy: is arytenoidopexy competitive?

Introduction: Bilateral laryngeal palsy or bilateral vocal cord palsy is a dramatic clinical situation. The gold standard treatment is endoscopic laser surgery. This therapeutic procedure is unavailable in underdeveloped countries. Surgery by extra laryngeal approach may be an alternative.
Material and methods: Therefore, we have conducted a retrospective study over 27 patients presenting a bilateral laryngeal palsy following thyroidectomy over 12 years. All the patients were treated by surgical extra laryngeal approach. The evaluation of the results was the possibility of decannulation and the quality of the voice.
Results: All patients were female and the average age was 43 years. The laryngeal palsy occured after total thyroidectomy in 85% of cases an after subtotal thyroidectomy in 15%. Lateral approach of larynx allowed us to realize 16 arytenoidopexy using King technique and 2 arytechnoidectomies with cordopexy with Graaf Woodman procedure. Anterior approach by thyrotomy concerned four patients: arytenoidectomy in 1 case and cordo-arytenoidectomy in 3 cases. The removal of tracheostomy tube was carried out after an average of 30 days. After analysis in 11 patients, the quality of the voice was good in 4 cases (36,63%) passable in 2 cases (18,18%) and bad in 5 cases (45,46%).
Conclusion: Our results are satisfactory compared with data of developed countries using endoscopic laser.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 537 fois, téléchargé 39 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF --> Tarif pour un particulier, zone « Afrique » : 15,00 €

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 64ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !