retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

GuinéeUne enquête nationale ressort que la Région de Labé est dernière au plan de la couverture vaccinale

Aminata | Guinée | 14/01/2019 | Lire l'article original

En 2018, les résultats d'une enquête diligentée par le département de la santé classe la région sanitaire de Labé en deçà de ses paires et lui attribue la dernière place du classement. Chose qui semble étonner Docteur Oudy Bah Directeur régional de la santé de Labé.

« Je me disais que Labé était première en matière de vaccination compte tenu de tout ce que nous sommes en train de faire, compte tenu du dynamisme, la gouvernance de la région, ça nous étonne mais c'est une enquête nationale...

Tout le monde est témoin qu'il n'y a pas eu d'épidémies ici, dans le cas des journées de vaccination nationales seule Labé avait été exemptée du deuxième tour compte tenu des résultats »

Cependant, Docteur Bah liste des facteurs potentiels pouvant découler sur un tel fiasco.Il énumère la difficulté pour les agents vaccinateurs à tous les enfants et l'enclavement.

Le technicien se fond en appel,un appel dans lequel il plaide pour l'envoi des enfants dans les structures stratégiques de vaccination.

Par Ousmane K.Tounkara

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !