retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

CentrafriqueCentrafrique : Les personnes vivant avec le VIH de Nola se plaignent de la rupture des ARV

Remastpca | Centrafrique | 21/05/2014 | Lire l'article original

Nola, 21 mai (RJDH) – Les personnes vivant avec le VIH/SIDA de la ville de Nola (sud) se disent en danger à cause de la rupture des Anti Retro Viraux (ARV). Des cas de décès liés à cette situation sont déjà signalés dans la ville. Il y a rupture des ARV dans la ville de Nola. Selon le médecin chef de l’hôpital de la ville, Julien Iya « c’est depuis quatre mois que l’hôpital de Nola n’est pas ravitaillé ». Les personnes vivant avec le VIH/SIDA de cette ville s’inquiètent.

Félicité, une patience de la ville a confié que son état de santé ne cesse de dégrader depuis qu’il y a rupture des ARV « c’est depuis plusieurs mois que nous vivons sans médicament. Cela joue sur ma santé. J’ai été hospitalisée mais ma santé ne s’est pas améliorée. Maintenant, j’ai les maux de tête, le paludisme et la fièvre de manière régulière. Je manque de force et je ne suis plus capable de mener mes activités ».

Le responsable logistique du Réseau Centrafricain des Personnes Vivant avec le VIH (RECAPEV) de la ville de Nola, M. Ngaro a déclaré que huit personnes vivant avec le VIH sont morts depuis que le centre de santé a connu la rupture de médicaments. Ce dernier se dit dépassé et appelle à l’envoie rapide des ARV. « Le réseau est dépassé ici parce que les malades viennent régulièrement vers nous. Mais nous ne pouvons rien. Il faut que les partenaires pensent à répondre en urgence pour éviter d’autres cas de décès ».

Le médecin chef de l’hôpital de Nola, Julien Lya a indiqué que cette rupture est liée au problème de transport et à l’insécurité. Il a précisé que la demande a été déjà faite. « Nous avons envoyé la commande et je suis rassuré que dans les tous prochains jours, ces médicaments vont arriver pour soulager les malades ».

Une source proche de l’Unité de Cession des Médicament a justifié cette rupture par les difficultés rencontrées dans l’acheminement des ARV dans cette localité. La même source a promis le ravitaillement imminent de Nola pour doter le centre de santé des ARV. Elle indique que la République Centrafricaine ne connait pas de rupture des ARV.

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !