retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

GabonSanté : Trop peu de Gabonais donnent volontairement leur sang

Gabon Review | Gabon | 14/06/2020 | Lire l'article original

En 2019, seulement 30% des produits sanguins distribués par le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) provenaient des donneurs volontaires. À l'occasion de la célébration, ce dimanche 14 juin, de la Journée mondiale du donneur de sang, le ministre de la Santé, Max Limoukou, s'inquiète de ce que le pays ne parvienne pas à garantir son autosuffisance en produits sanguins, donc à sauver plus de vies.

À l'occasion de la célébration, ce 14 juin, de la Journée mondiale du donneur de sang, Max Limoukou est inquiet. Il craint que le Gabon ne parvienne à sauver plus de vies en garantissant son autosuffisance en produits sanguins. Bien que le CNTS ait multiplié ces derniers mois les sensibilisations et appels aux dons, trop peu de Gabonais donnent volontairement leur sang.

En 2019, par exemple, informe le ministre de la Santé, le CNTS n'a réalisé que 9 428 prélèvements auprès des donneurs volontaires, soit 30% des produits sanguins distribués, contre 22 000 prélèvements réalisés auprès des donneurs familiaux, soit un pourcentage de 70%. Dans son allocution de circonstance, Max Limoukou rappelle que «les besoins estimés en transfusion sanguine d'un pays sont de l'ordre de 1% de sa population totale».

Aussi, le membre du gouvernement pense-t-il que «des efforts restent à faire pour améliorer le nombre de donneurs volontaires». «C'est une des conditions essentielles pour disposer d'un stock suffisant de produits sanguins afin de garantir notre autosuffisance, comme le préconise l'OMS, qui par ailleurs encourage les pays à s'approvisionner prioritairement auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés», indique Max Limoukou, qui invite à «redoubler d'efforts en matière de sensibilisation des populations au don de sang ainsi que dans le recrutement et la fidélisation de nouveaux donneurs afin d'accroître le nombre de donneurs bénévoles».

Cette année, la Journée mondiale du donneur de sang est célébrée sous le thème «Du sang sécurisé pour sauver des vies». Le slogan retenu : «Donner son sang pour améliorer la santé dans le monde».

Griffin Ondo Nzuey

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !