retour Santé tropicale Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

CamerounStigmatisation : les personnels de santé en victimes

Cameroon tribune | Cameroun | 16/10/2020 | Lire l'article original

Constat relevé hier par le Dr Fanne Mahamat Ousman, lors du point de presse quotidien donné au Centre des opérations des urgences de santé publique de Yaoundé.

Le Covid-19 a fait des victimes. Sur le plan physique, mais aussi mental. Les patients testés positifs l'ont vécu au début de la pandémie dans le pays. Désormais les personnels de santé ne sont pas épargnés. Un constat établi hier par le Dr Fanne Mahamat Ousman, directeur de la Promotion de la santé au ministère de la Santé publique (Minsanté), par ailleurs, adjoint à l'Incident Manager au Centre de coordination des opérations des urgences de santé publique (Cousp). C'était au cours du point de presse quotidien donné pour évaluer la situation de la pandémie dans le pays.

Une attention est donc portée sur les personnels de santé, pourtant en première ligne dans cette bataille. Paradoxalement en souffrance mentale. « Parfois rejetés par leur entourage, par la population du fait de leur forte exposition à la maladie, ces derniers ont été éloignés de leurs familles du fait de la surcharge de travail due à l'urgence. Ce qui a motivé leur suivi psychologique par nos équipes », a rappelé le Dr Fanne Mahamat. Suivi également étendu à l'ensemble des Camerounais affectés d'une certaine manière par cette maladie. Chez les uns, elle a provoqué l'hésitation à se faire dépister, chez les autres, la stigmatisation voire la discrimination des personnes affectées et infectées par le Covid-19. Ce qui a eu un impact négatif sur la riposte. D'où la création d'un centre d'appel dédié aux premiers secours psychologiques, répondant au numéro vert 1511. Objectif : minimiser les répercussions psychologiques de cette maladie.

Le fait du jour hier, c'est aussi le lancement officiel de l'enquête de séroprévalence dans les dix régions du pays. « L'objectif global est d'étudier l'étendue de l'infection, mesurer la séroprévalence, estimer la proportion de la population infectée », a relevé le Dr Fanne Mahamat. A cet effet, la situation épidémiologique globale au 15 octobre fait état d'un cumul de 21 430 cas confirmés. 424 décès, 20 333 rémissions et 673 cas actifs dont 31 en unité de prise en charge, sont également enregistrés.

Alexandra TCHUILEU N

Tous les articles



CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !